5, Rue de Gutenberg - 15000 Aurillac

11, Avenue de Fondeyre - 31200 Toulouse

n'hésitez-plus

CARRY WEB est à votre écoute !

actualités

 

Retrouvez régulièrement des extraits de l'actualité du numérique selon plusieurs catégories de contenus. 

Réseaux sociaux
Liens utiles

 

Accueil > Actualités

"Le multimédia à portée de tous"

SUPPORT

11, Avenue de Fondeyre -
31200 Toulouse

5, Rue de Gutenberg -

15000 Aurillac

Rechercher un article

Réseaux sociaux en 2023 : 7 points clés à connaître pour les marques

04/12/2022

Réseaux sociaux en 2023 : 7 points clés à connaître pour les marques

Ce rapport d’Hootsuite fait état de l’avenir du marketing social, du commerce et du service client.

Hootsuite dévoile son rapport « Social Trends 2023 » qui met en exergue les tendances émergentes qui façonneront le paysage social pour l’année à venir. Cette étude s’appuie sur un sondage réalisé auprès de 10 600 spécialistes du marketing dans 109 pays et des entretiens avec des dizaines de professionnels, de dirigeants, d’observateurs et de partenaires du marketing social. L’objectif : permettre aux marques de rester compétitives sur les réseaux sociaux qui évoluent rapidement et qui sont impactés par les événements économiques.

 

1. De nouvelles opportunités pour les petites entreprises de se lancer dans le marketing d’influence

 

Tandis que les grandes entreprises sont forcées de resserrer leurs budgets, du fait de la crise économique, elles investissent moins dans le marketing d’influence. Selon le rapport, cela représente une opportunité pour les petites entreprises de collaborer avec des créateurs de contenu. « Pour les petites entreprises, 2023 promet d’être une année de diminution des ressources, de réduction des effectifs et de budgets réduits qui vont complexifier leurs défis marketing. Pour atténuer la pression, les dirigeants de petites entreprises commenceront à s’appuyer sur les créateurs, eux-mêmes délaissés par les grandes entreprises », estime Hootsuite.

 

En effet, la collaboration avec des influenceurs reste une pratique mineure dans les petites entreprises. Le rapport d’Hootsuite révèle ainsi que seulement 35 % des organisations de 100 à 999 salariés et 28 % des entreprises de 1 à 99 salariés travaillent avec des influenceurs. Le principal défi : la volatilité du coût des collaborations. Pour encourager les PME à se lancer dans le marketing d’influence, Hootsuite précise que la plupart des entreprises ne passent pas par des agences pour trouver des créateurs, limitant le coût de cette démarche.

 

D’autre part, des outils de marketing d’influence peuvent être de véritables atouts pour les petites entreprises. En effet, ces plateformes permettent d’accéder à une base de données d’influenceurs et de faciliter la prise de contacts ainsi que la gestion des campagnes.

 

2. Les managers et dirigeants doivent se mettre d’accord sur l’évaluation du ROI des réseaux sociaux

 

Le rapport affirme que les données qui sont analysées lorsqu’il s’agit de démontrer la valeur des réseaux sociaux varient en fonction du niveau de responsabilités. En 2023, les profils opérationnels et dirigeants devront se mettre d’accord pour analyser soit le revenu généré par les réseaux sociaux, soit le nombre de pages vues, soit le temps passé sur une page. « En 2023, les opérationnels du marketing et les dirigeants doivent avoir une conversation plus approfondie sur les objectifs pour s’assurer que tout le monde est sur la même longueur d’onde. Si cette conversation n’a pas lieu et que le social reste dans le budget marketing au cours de l’année prochaine, il y a un risque que les dirigeants retirent l’investissement s’ils ne comprennent pas vraiment la valeur du canal », affirme Hootsuite.

 

Pour l’année à venir, les recommandations du spécialiste de la gestion des réseaux sociaux sont les suivantes :

Suivre les métriques qui correspondent à vos objectifs commerciaux,
Créer des rapports sur le ROI qui montre le véritable impact des réseaux sociaux,
Ne pas foncer sur des tendances dans le seul but d’obtenir des likes et commentaires, au détriment de ce qui rend votre marque unique.

 

3. La réutilisation de contenus doit appartenir au passé

 

Selon le rapport, les responsables marketing cessent de courir après les nouvelles fonctionnalités et deviennent plus stratégiques, en créant un contenu plus créatif et unique, pour moins de plateformes. Alors que les réseaux sociaux tentent de se concurrencer en proposant des fonctionnalités similaires, Instagram copiant TikTok ou TikTok s’inspirant fortement de BeReal, les plateformes finissent par toutes se ressembler. Ainsi, Hootsuite précise que 53 % des spécialistes marketing interrogés affirment poster du contenu sur plusieurs plateformes sociales avec le moins de changements possible. Seuls 18 % des répondants disent créer des publications différentes pour chaque plateforme.

 

Or, le spécialiste de la gestion des réseaux sociaux souligne que si la publication croisée fait gagner du temps, les résultats ont tendance à être peu probants. En outre, l’enquête menée par Hootsuite montre que les spécialistes du marketing qui créent du contenu unique pour chaque réseau social sont beaucoup plus confiants sur la valeur de ce contenu.

 

Selon Hootsuite, en 2023, « les spécialistes du marketing les plus confiants passeront moins de temps à se soucier de la prochaine fonction copiée à utiliser et plus de temps à explorer les plateformes qui reflètent le mieux leurs objectifs commerciaux. Ils se concentreront sur la création de contenu le mieux adapté à ces médias sociaux, plutôt que d’essayer de suivre chaque changement de niveau de fonctionnalité que les réseaux leur proposeront ».

 

4. Le social commerce représente une opportunité qui ne doit pas être ignorée

 

Tandis que le commerce social a explosé sur les marchés de l’Extrême-Orient, les spécialistes du marketing en Occident sont confrontés à un manque de confiance de la part des consommateurs, qui les empêche de bénéficier de cette opportunité.

 

Selon une étude menée par Accenture, le 1er frein chez les acheteurs concerne la crainte que leurs achats ne soient pas protégés (48 %), suivi par le manque de politiques de retours et remboursements claires (37 %). Interrogés sur les obstacles qui peuvent freiner les acheteurs sur les réseaux sociaux, 37 % des spécialistes marketing pensent que la saisie d’informations de paiement sur les plateformes représente un problème pour les utilisateurs.

 

Selon Hootsuite, les spécialistes du marketing qui surmontent cette barrière de la confiance auront l’opportunité d’attirer une vague de nouveaux acheteurs et inciter leurs clients existants à dépenser plus. « En 2023, nous verrons probablement les fonctionnalités de commerce social réduites. De nombreux spécialistes du marketing et dirigeants cesseront d’investir dans leurs vitrines sociales. Mais il est beaucoup trop tôt pour considérer la fermeture par Facebook de sa fonctionnalité de commerce en direct ou l’abandon par TikTok de ses projets de live shopping aux États-Unis comme un indicateur de leurs ambitions sociales globales. Les marques proactives continueront de voir l’opportunité à venir et elles apprécieront de voir leurs concurrents abandonner tôt les plans de commerce social, laissant le terrain de jeu grand ouvert pour ceux qui ont la patience de s’accrocher », analyse Hootsuite.

 

5. L’optimisation de la recherche sur les réseaux sociaux devient une compétence essentielle pour les spécialistes du marketing

 

Si Google est la référence en matière de recherche, cela est en train de changer. En effet, Hootsuite montre l’émergence d’une concurrence nouvelle, alors que les jeunes générations se rendent sur des plateformes telles que TikTok et Instagram pour rechercher des restaurants, acheter des vêtements ou décider où partir en vacances. Le rapport montre notamment que de plus en plus d’utilisateurs de moins de 25 ans se tournent vers les réseaux sociaux pour rechercher et évaluer des marques.

 

La transition de la recherche du web vers le social sera longue et générationnelle. Ne soyez pas trop pris dans les gros titres sur la mort imminente de la recherche sur Google alors que, pour la grande majorité des gens, c’est toujours l’un des principaux moyens d’en savoir plus sur votre entreprise. Mais la transition vers les médias sociaux en tant que principal moteur de recherche est en cours, et il n’est pas trop tôt pour commencer à se préparer. En 2023, les spécialistes du marketing des médias sociaux et les propriétaires de petites entreprises qui souhaitent se développer devraient commencer à maîtriser les bases de l’optimisation de la recherche sur les réseaux sociaux, affirme Hootsuite.

 

6. Avec le retour aux achats en magasin, les entreprises doivent se concentrer sur leurs services clients

 

Durant la pandémie de Covid-19, l’e-commerce, et autres services en ligne, ont vu leurs activités exploser. Aussi, les entreprises qui ont réussi à réorganiser leur expérience client pendant la pandémie ont excellé en 2021. Le rapport met en exergue que les restrictions étant levées et les acheteurs ayant retrouvé le chemin des magasins physiques, de nombreuses entreprises n’ont pas réussi à maintenir la qualité de leurs services numériques en 2022. En outre, une étude menée par le cabinet Forrester montre que la qualité globale de l’expérience client a chuté pour plus de 19 %, et que la satisfaction des clients est à son niveau le plus bas depuis 17 ans.

 

Pour Hootsuite, les entreprises qui cherchent à maîtriser leurs dépenses tout en améliorant l’efficacité de leurs services client en ligne devront se tourner vers des solutions de chatbot et autres outils d’IA conversationnels en 2023.

 

7. Les spécialistes du marketing doivent s’équiper pour gérer le service client sur les réseaux sociaux

 

En 2022, les spécialistes du marketing ont plus largement pris en charge le service client sur les réseaux sociaux. Ainsi, près de la moitié des organisations (49 %) ont déclaré que le service client sur les réseaux sociaux était généralement ou exclusivement la responsabilité de l’équipe marketing.

 

Cependant, de nombreux spécialistes du marketing ne se sentent pas équipés pour assurer cette tâche. Selon une enquête du CMO Council et d’IBM, seulement 21 % de ces professionnels estiment qu’ils font du bon travail concernant le service client sur les réseaux sociaux. « Les réseaux sociaux n’ont jamais été conçus pour être un canal de service client. Mais il est impossible d’ignorer ce canal, aujourd’hui. […] Une marque n’est pas seulement un logo ou une promesse ; c’est un résultat. C’est l’attente d’un client à propos d’un produit, d’un service ou d’une entreprise. Et il est de la responsabilité de chaque spécialiste du marketing de s’assurer que cette attente ne soit pas ignorée par des DM sans réponse », analyse Hootsuite. Pour répondre à cette problématique, permettre à ses équipes marketing de se former sur ce champ spécifique est indispensable.

 

Source : www.blogdumoderateur.com/

Auteur : Héloïse Famié-Galtier

Date : 18/11/2022

services

réseaux sociaux