5, Rue de Gutenberg - 15000 Aurillac

11, Avenue de Fondeyre - 31200 Toulouse

n'hésitez-plus

CARRY WEB est à votre écoute !

actualités

 

Retrouvez régulièrement des extraits de l'actualité du numérique selon plusieurs catégories de contenus. 

Réseaux sociaux
Liens utiles

 

Accueil > Actualités

"Le multimédia à portée de tous"

SUPPORT

11, Avenue de Fondeyre -
31200 Toulouse

5, Rue de Gutenberg -

15000 Aurillac

Rechercher un article

Comment rédiger un article pour le web ?

16/01/2022

Comment rédiger un article pour le web ?

Vous avez les connaissances et les compétences pour rédiger, mais il vous semble prendre trop de temps pour finaliser vos textes ? Vous ne savez pas comment captiver vos lecteurs pour les convaincre de rester sur votre blog ou rendre vos contenus plus lisibles ?

Vous avez les connaissances et les compétences pour rédiger, mais parfois il vous semble prendre beaucoup trop de temps pour finaliser vos textes ? Vous ne savez pas comment captiver vos lecteurs pour les convaincre de rester sur votre blog ou rendre vos contenus plus lisibles ? Cet article est fait pour vous !

Il vous permettra d’avoir un fil rouge simple et concentre les étapes claires à suivre pour être rapide, efficace et ne pas se laisser distraire dans votre rédaction web.

 

Pourquoi soigner sa rédaction sur le web ?
L’attention humaine ne cesse de diminuer. En trois ans, elle a régressé de 11 secondes. Bien évidemment, cette tendance touche les visiteurs de votre blog. Surtout quand on sait que les internautes quittent une page web après 10 à 20 secondes de navigation. A peine le temps de lire 28% du contenu…

Pour capter l’attention, la lisibilité de vos articles est clé. La lisibilité d’un contenu désigne sa facilité de compréhension. En plus d’être un facteur SEO important, c’est aussi un élément décisif dans les conversions. Si votre contenu est facile à assimiler, il va produire l’effet escompté. Le cas échéant, les lecteurs risquent de décrocher, sans jamais atteindre le call-to-action !

Alors comment bien rédiger un article pour le web ? Entrons dans le vif du sujet…

 

1. Organisez-vous
Une organisation efficace est déjà, au départ, un gain de temps.

  • Identifiez votre sujet d’article
  • Créez soigneusement votre plan (partir en ayant oublié un élément important fera perdre du temps à tout reprendre !)
  • Choisissez un angle d’écriture
  • Imprégnez-vous de l’environnement pour lequel vous rédigez (vous devez écrire un article sur le baseball ?
  • Imaginez-vous la batte à la main, face à l’équipe adverse…)
  • Regroupez les informations (en vrac)
  • Synthétisez.

Mettez-vous à la place du lecteur et choisissez votre angle de rédaction.

 

2. Concentrez-vous
L’esprit du redacteur doit être concentré uniquement sur la rédaction de CE texte. Comme dans un tunnel, il n’y a pas d’autre chemin possible (éteignez toutes les distractions).

Plongez dans l’environnement de votre article, investissez-vous pleinement dans votre texte. Après les étapes du point 1, rédigez votre premier jet : éléments crédibles et pertinents, créativité mise à profit, écrivez. Ne vous attardez pas ici sur l’orthographe, la synthaxe ou la conjugaison.

 

3. Anticipez le scan de contenu
96% des visiteurs de votre contenu recherchent une information spécifique. Résultat : ils scannent votre article pour trouver la réponse à leur besoin.

Pour satisfaire leurs attentes et captiver leur attention, répartissez vos idées principales à travers le contenu. Cela va les retenir plus longtemps.

Mettez en valeur vos différentes informations importantes dans les sous-titres, les légendes d’images, les listes à puces, les phrases en gras… Vous pouvez aussi créer un encart pour reprendre un conseil pertinent ou un chiffre-clé.

Assurez-vous que la phrase qui suit ces éléments apportent plus de détails et soit captivante dès les premiers mots. L’idée est que l’internaute en mode « scan » se transforme en lecteur assidu.

 

4. Créez un lien émotionnel
Que vos écrits mettent les lecteurs en colère, leur fassent peur ou les fassent sourire, la connexion émotionnelle est une clé importante de l’engagement du lecteur.

  • Utilisez un langage chargé d’émotion, afin d’encourager les lecteurs à réagir à vos écrits (et de leur donner envie de continuer à lire).
  • Incorporez le langage figuratif (métaphore, ironie, satire, humour…) pour créer des images uniques et vivantes qui captiveront les lecteurs.
  • Ecrivez des paragraphes courts, mais percutants, qui donnent l’impression aux lecteurs que vous leur parlez.
     

5. Écrivez sur le ton de la conversation
Lorsque vous rédigez vos articles de blog, imaginez que vous parlez à quelqu’un. Vous remarquerez que votre écriture va légèrement se modifier pour être plus dynamique. Ce qui est excellent pour la lisibilité !

Lorsque vous écrivez sur le ton de la conversation, vous utilisez naturellement des mots simples, ainsi que des phrases plus courtes.

 

6. Posez régulièrement des questions
Poser une question stimule l’engagement. Vous ne trouvez pas ?

L’endroit et le moment où vous choisissez de poser des questions dépendent entièrement de l’objectif de votre contenu.

Vous pouvez placer des questions au début de chaque section pour réveiller l’intérêt du lecteur, ou à la fin pour appuyer inviter à la réflexion et même à l’action.

 

7. Utilisez le style poétique
Soyez heureux et enjoué pour transmettre votre passion aux visiteurs ! Vous pouvez même réveiller le ou la poète qui sommeille en vous. Utilisez des procédés littéraires comme :

L’allitération ou l’image poétique pour donner plus de relief à votre contenu.
Des apartés entre parenthèses pour donner l’impression que vous vous adressez directement au lecteur. Cela permet de garder votre public diverti et engagé.
 

8. Faites appel aux sens
Les auteurs de fiction font vivre les histoires qu’ils écrivent à leurs lecteurs. En utilisant des détails concrets, qui font appel aux sens, ils peignent des images vivantes avec seulement des mots.

Vous pouvez utiliser la même technique dans la rédaction de vos articles de blog. Incluez les verbes comme « voir », « entendre », « imaginer » ou « sentir » dans votre contenu. Ces expressions conviennent parfaitement à un récit d’expérience ou aux exemples. Elles les rendent plus réels et concrets.

 

9. Évitez les expressions clichés et buzz
Les clichés sapent l’originalité de votre contenu. Ces phrases sont tellement utilisées qu’elles perdent perdent leur véritable sens. Certaines études affirment même que des figures de style célèbres ou des mots à la mode bloque le cortex préfrontal, responsable des émotions. Dingue, non ?

Alors, on laisse tomber les expressions comme : « mieux vaut prévenir que guérir », « vous n’allez pas le croire ! », « ce sont les cordonniers les plus mal chaussés », « vis tes rêves et ne rêve pas ta vie »… Toutes ces phrases qui pullulent sur les réseaux sociaux, notamment, et qui servent souvent à meubler un contenu pauvre en contenu.

 

10. Faites des pauses pendant la rédaction
Oui, vous avez bien lu ! Votre tarif horaire est primordial, ce n’est pas en restant des heures à réécrire, relire et revoir votre texte que vous serez efficace !

Après avoir rédigé un premier jet, offrez à votre cerveau un instant de répit, complètement hors thème et changez d’activité. Levez-vous prendre un café, profitez d’aller relever le courrier, faites votre demi-heure de sport. Puis, revenez. Votre esprit sera clair, votre regard objectif et tout vous semblera plus facile !

 

11. Relisez et corrigez
Après avoir fait des pauses et fait fonctionné votre cerveau différemment, c’est sous un nouveau regard que vous relirez votre texte. L’heure est à la réécriture. Corrections, modifications de termes, etc.

Remettez-vous à la place du lecteur, lisez à voix haute afin de vous assurer que votre texte est fluide et agréable à lire. Avez-vous envie de continuer à lire ou votre texte vous semble ennuyeux ?

 

12. Supprimez les adverbes
En France, on aime les adverbes (moi la première !). Ils sont parfois omniprésents dans les articles… mais pas toujours utiles ! Bien souvent, ces termes servent à souligner une idée, un concept. Ils ajoutent une précision. Sauf qu’ils peuvent aussi alourdir le contenu.

Au moment de la relecture, faites la chasse aux adverbes. Vous pourrez sûrement en supprimer certains.

 

13. Réduisez les phrases à 20 mots
En rédaction web, faire court et concis, c’est la clé. Les longues phrases entrecoupées de virgules ou de conjonctions de coordination sont difficiles à lire. D’autant plus sur l’écran d’un smartphone.

Notre conseil
Évitez les phrases de plus de 20 mots. Par ailleurs, assurez-vous que chaque phrase donne une information, énonce un fait ou un exemple. En bref : une phrase = un élément à forte valeur ajoutée.
 

14. Suivez la règle des trois phrases
Qu’est-ce que la règle des trois phrases ? Il s’agit de limiter la longueur de vos paragraphes à trois phrases. Cela permet d’améliorer leur lisibilité, surtout sur mobile.

De plus, le lecteur en « voit le bout ». Il sent qu’il progresse dans sa lecture, ce qui l’incite à poursuivre…

 

15. Évitez d’abuser des paragraphes
Une phrase de 5 mots n’est pas un paragraphe, même sur les smartphones ! Bien que les paragraphes favorisent la lisibilité de votre contenu, ils déstabilisent le lecteur lorsqu’ils sont utilisés de manière abusive.

Essayez d’adopter une règle claire comme : un sous-titre = 3 paragraphes de 3 lignes, par exemple. Cela permet de donner une structure cohérente et lisible à votre contenu.

 

16. N’oubliez pas la relecture finale
Ça y est, la relecture, réécriture et les corrections sont faites. Reprenez au point 10 : faites une pause ou remplacez la pause par « une nuit de sommeil », c’est idéal de pouvoir relire un texte le lendemain ou surlendemain. Cela dépend aussi naturellement des délais de livraison, de la longueur et de la complexité du texte.

Et après ?! Une lecture finale est absolument indispensable, sous un nouveau regard.

Faites-vous une petite check-list : est-ce que toutes les exigences émises par le client sont remplies ? Est-ce que le lecteur se sentira concerné ? Est-ce que je donne aux clients l’envie d’acheter le produit mis en avant dans mon article ? Votre texte doit convaincre, correspondre au style demandé et satisfaire votre client, pour qu’il revienne, tout simplement.

 

17. Prêtez attention à la typographie et au design
La typographie joue un rôle important dans la lisibilité de votre contenu. Si la créativité est permise sur les titres, privilégiez des polices simples pour les paragraphes. Parmi les typographies phares, on retrouve celles sans empattement standard comme Arial, Helvetica, Trebuchet, Lucida Sans et Verdana. Cette dernière a d’ailleurs été conçue spécifiquement pour le web.

La taille des polices, l’interligne et la largeur des paragraphes sont aussi des facteurs importants pour la lisibilité. Selon les experts, la taille de police idéale pour les ordinateurs de bureau est de 16 pixels. La règle d’or ici est que le lecteur ne doit pas se pencher en avant pour lire correctement le texte à l’écran.

 

18. Utilisez les tirets et bullet points
Si vous devez énoncer plusieurs idées ou chiffres, utilisez les listes à puce. Elles donnent du rythme à votre article, tout en facilitant sa lisibilité. De plus, elles sont faciles à lire sur mobile.

 

19. Utilisez les encarts pour souligner une idée
Toujours dans l’optique de varier les styles, pensez aux encarts pour faire passer une idée. Ils permettent de faire respirer le lecteur, tout en appuyant sur une astuce ou un conseil. L’information sera plus facile à retenir pour les prospects.

 

20. Ajoutez un visuel tous les 300 mots
Les images contribuent à rompre la monotonie d’un texte. Elles aèrent l’espace et permettent de bien segmenter les différentes parties du contenu. C’est d’autant plus vrai pour un article technique.

De plus, les articles avec des images reçoivent 94 % de vues supplémentaires.

 

Conclusion
La rédaction d’un contenu web consiste à transformer des informations précieuses en texte exploitable pour les lecteurs. L’objectif est de les guider vers une action, d’où l’intérêt d’opter pour une écriture simple, directe et dynamique !

Au final, même si l’attention des internautes est en nette baisse, il est toujours possible de tirer son épingle du jeu et d’accrocher le lecteur, grâce à ces bonnes pratiques.

Ne publiez votre texte que lorsque vous êtes pleinement satisfait et fier de votre contenu. Il est votre carte de visite et le reflet de votre travail. Savoir s’arrêter permet bien souvent de mieux redémarrer et à coup sûr de gagner du temps !

Vous pouvez aussi faire appel à un rédacteur web freelance pour rédiger vos articles de blog optimisés pour le SEO.

 

Source : codeur.com

Date : 03 Janvier 2022

Auteur : Céline Albarracin

services

réseaux sociaux