11, Avenue de Fondeyre - 31200 Toulouse

Vous avez une idée, un projet ?

N'hésitez plus, CARRY WEB est à votre écoute !

actualités

 

Retrouvez régulièrement des extraits de l'actualité du numérique selon plusieurs catégories de contenus. 

Liens utiles

Réseaux sociaux

 

Accueil > Actualités

"Le multimédia à portée de tous"

SUPPORT

11, Avenue de Fondeyre
31200 Toulouse

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Blog Législations Réalisations Nouvelles Technologies Cyber Sécurité SEO Navigateur Web

Comment rédiger un article pour le web ?

16/01/2022

Comment rédiger un article pour le web ?

Vous avez les connaissances et les compétences pour rédiger, mais parfois il vous semble prendre beaucoup trop de temps pour finaliser vos textes ? Vous ne savez pas comment captiver vos lecteurs pour les convaincre de rester sur votre blog ou rendre vos contenus plus lisibles ? Cet article est fait pour vous !

Il vous permettra d’avoir un fil rouge simple et concentre les étapes claires à suivre pour être rapide, efficace et ne pas se laisser distraire dans votre rédaction web.

 

Pourquoi soigner sa rédaction sur le web ?
L’attention humaine ne cesse de diminuer. En trois ans, elle a régressé de 11 secondes. Bien évidemment, cette tendance touche les visiteurs de votre blog. Surtout quand on sait que les internautes quittent une page web après 10 à 20 secondes de navigation. A peine le temps de lire 28% du contenu…

Pour capter l’attention, la lisibilité de vos articles est clé. La lisibilité d’un contenu désigne sa facilité de compréhension. En plus d’être un facteur SEO important, c’est aussi un élément décisif dans les conversions. Si votre contenu est facile à assimiler, il va produire l’effet escompté. Le cas échéant, les lecteurs risquent de décrocher, sans jamais atteindre le call-to-action !

Alors comment bien rédiger un article pour le web ? Entrons dans le vif du sujet…

 

1. Organisez-vous
Une organisation efficace est déjà, au départ, un gain de temps.

  • Identifiez votre sujet d’article
  • Créez soigneusement votre plan (partir en ayant oublié un élément important fera perdre du temps à tout reprendre !)
  • Choisissez un angle d’écriture
  • Imprégnez-vous de l’environnement pour lequel vous rédigez (vous devez écrire un article sur le baseball ?
  • Imaginez-vous la batte à la main, face à l’équipe adverse…)
  • Regroupez les informations (en vrac)
  • Synthétisez.

Mettez-vous à la place du lecteur et choisissez votre angle de rédaction.

 

2. Concentrez-vous
L’esprit du redacteur doit être concentré uniquement sur la rédaction de CE texte. Comme dans un tunnel, il n’y a pas d’autre chemin possible (éteignez toutes les distractions).

Plongez dans l’environnement de votre article, investissez-vous pleinement dans votre texte. Après les étapes du point 1, rédigez votre premier jet : éléments crédibles et pertinents, créativité mise à profit, écrivez. Ne vous attardez pas ici sur l’orthographe, la synthaxe ou la conjugaison.

 

3. Anticipez le scan de contenu
96% des visiteurs de votre contenu recherchent une information spécifique. Résultat : ils scannent votre article pour trouver la réponse à leur besoin.

Pour satisfaire leurs attentes et captiver leur attention, répartissez vos idées principales à travers le contenu. Cela va les retenir plus longtemps.

Mettez en valeur vos différentes informations importantes dans les sous-titres, les légendes d’images, les listes à puces, les phrases en gras… Vous pouvez aussi créer un encart pour reprendre un conseil pertinent ou un chiffre-clé.

Assurez-vous que la phrase qui suit ces éléments apportent plus de détails et soit captivante dès les premiers mots. L’idée est que l’internaute en mode « scan » se transforme en lecteur assidu.

 

4. Créez un lien émotionnel
Que vos écrits mettent les lecteurs en colère, leur fassent peur ou les fassent sourire, la connexion émotionnelle est une clé importante de l’engagement du lecteur.

  • Utilisez un langage chargé d’émotion, afin d’encourager les lecteurs à réagir à vos écrits (et de leur donner envie de continuer à lire).
  • Incorporez le langage figuratif (métaphore, ironie, satire, humour…) pour créer des images uniques et vivantes qui captiveront les lecteurs.
  • Ecrivez des paragraphes courts, mais percutants, qui donnent l’impression aux lecteurs que vous leur parlez.
     

5. Écrivez sur le ton de la conversation
Lorsque vous rédigez vos articles de blog, imaginez que vous parlez à quelqu’un. Vous remarquerez que votre écriture va légèrement se modifier pour être plus dynamique. Ce qui est excellent pour la lisibilité !

Lorsque vous écrivez sur le ton de la conversation, vous utilisez naturellement des mots simples, ainsi que des phrases plus courtes.

 

6. Posez régulièrement des questions
Poser une question stimule l’engagement. Vous ne trouvez pas ?

L’endroit et le moment où vous choisissez de poser des questions dépendent entièrement de l’objectif de votre contenu.

Vous pouvez placer des questions au début de chaque section pour réveiller l’intérêt du lecteur, ou à la fin pour appuyer inviter à la réflexion et même à l’action.

 

7. Utilisez le style poétique
Soyez heureux et enjoué pour transmettre votre passion aux visiteurs ! Vous pouvez même réveiller le ou la poète qui sommeille en vous. Utilisez des procédés littéraires comme :

L’allitération ou l’image poétique pour donner plus de relief à votre contenu.
Des apartés entre parenthèses pour donner l’impression que vous vous adressez directement au lecteur. Cela permet de garder votre public diverti et engagé.
 

8. Faites appel aux sens
Les auteurs de fiction font vivre les histoires qu’ils écrivent à leurs lecteurs. En utilisant des détails concrets, qui font appel aux sens, ils peignent des images vivantes avec seulement des mots.

Vous pouvez utiliser la même technique dans la rédaction de vos articles de blog. Incluez les verbes comme « voir », « entendre », « imaginer » ou « sentir » dans votre contenu. Ces expressions conviennent parfaitement à un récit d’expérience ou aux exemples. Elles les rendent plus réels et concrets.

 

9. Évitez les expressions clichés et buzz
Les clichés sapent l’originalité de votre contenu. Ces phrases sont tellement utilisées qu’elles perdent perdent leur véritable sens. Certaines études affirment même que des figures de style célèbres ou des mots à la mode bloque le cortex préfrontal, responsable des émotions. Dingue, non ?

Alors, on laisse tomber les expressions comme : « mieux vaut prévenir que guérir », « vous n’allez pas le croire ! », « ce sont les cordonniers les plus mal chaussés », « vis tes rêves et ne rêve pas ta vie »… Toutes ces phrases qui pullulent sur les réseaux sociaux, notamment, et qui servent souvent à meubler un contenu pauvre en contenu.

 

10. Faites des pauses pendant la rédaction
Oui, vous avez bien lu ! Votre tarif horaire est primordial, ce n’est pas en restant des heures à réécrire, relire et revoir votre texte que vous serez efficace !

Après avoir rédigé un premier jet, offrez à votre cerveau un instant de répit, complètement hors thème et changez d’activité. Levez-vous prendre un café, profitez d’aller relever le courrier, faites votre demi-heure de sport. Puis, revenez. Votre esprit sera clair, votre regard objectif et tout vous semblera plus facile !

 

11. Relisez et corrigez
Après avoir fait des pauses et fait fonctionné votre cerveau différemment, c’est sous un nouveau regard que vous relirez votre texte. L’heure est à la réécriture. Corrections, modifications de termes, etc.

Remettez-vous à la place du lecteur, lisez à voix haute afin de vous assurer que votre texte est fluide et agréable à lire. Avez-vous envie de continuer à lire ou votre texte vous semble ennuyeux ?

 

12. Supprimez les adverbes
En France, on aime les adverbes (moi la première !). Ils sont parfois omniprésents dans les articles… mais pas toujours utiles ! Bien souvent, ces termes servent à souligner une idée, un concept. Ils ajoutent une précision. Sauf qu’ils peuvent aussi alourdir le contenu.

Au moment de la relecture, faites la chasse aux adverbes. Vous pourrez sûrement en supprimer certains.

 

13. Réduisez les phrases à 20 mots
En rédaction web, faire court et concis, c’est la clé. Les longues phrases entrecoupées de virgules ou de conjonctions de coordination sont difficiles à lire. D’autant plus sur l’écran d’un smartphone.

Notre conseil
Évitez les phrases de plus de 20 mots. Par ailleurs, assurez-vous que chaque phrase donne une information, énonce un fait ou un exemple. En bref : une phrase = un élément à forte valeur ajoutée.
 

14. Suivez la règle des trois phrases
Qu’est-ce que la règle des trois phrases ? Il s’agit de limiter la longueur de vos paragraphes à trois phrases. Cela permet d’améliorer leur lisibilité, surtout sur mobile.

De plus, le lecteur en « voit le bout ». Il sent qu’il progresse dans sa lecture, ce qui l’incite à poursuivre…

 

15. Évitez d’abuser des paragraphes
Une phrase de 5 mots n’est pas un paragraphe, même sur les smartphones ! Bien que les paragraphes favorisent la lisibilité de votre contenu, ils déstabilisent le lecteur lorsqu’ils sont utilisés de manière abusive.

Essayez d’adopter une règle claire comme : un sous-titre = 3 paragraphes de 3 lignes, par exemple. Cela permet de donner une structure cohérente et lisible à votre contenu.

 

16. N’oubliez pas la relecture finale
Ça y est, la relecture, réécriture et les corrections sont faites. Reprenez au point 10 : faites une pause ou remplacez la pause par « une nuit de sommeil », c’est idéal de pouvoir relire un texte le lendemain ou surlendemain. Cela dépend aussi naturellement des délais de livraison, de la longueur et de la complexité du texte.

Et après ?! Une lecture finale est absolument indispensable, sous un nouveau regard.

Faites-vous une petite check-list : est-ce que toutes les exigences émises par le client sont remplies ? Est-ce que le lecteur se sentira concerné ? Est-ce que je donne aux clients l’envie d’acheter le produit mis en avant dans mon article ? Votre texte doit convaincre, correspondre au style demandé et satisfaire votre client, pour qu’il revienne, tout simplement.

 

17. Prêtez attention à la typographie et au design
La typographie joue un rôle important dans la lisibilité de votre contenu. Si la créativité est permise sur les titres, privilégiez des polices simples pour les paragraphes. Parmi les typographies phares, on retrouve celles sans empattement standard comme Arial, Helvetica, Trebuchet, Lucida Sans et Verdana. Cette dernière a d’ailleurs été conçue spécifiquement pour le web.

La taille des polices, l’interligne et la largeur des paragraphes sont aussi des facteurs importants pour la lisibilité. Selon les experts, la taille de police idéale pour les ordinateurs de bureau est de 16 pixels. La règle d’or ici est que le lecteur ne doit pas se pencher en avant pour lire correctement le texte à l’écran.

 

18. Utilisez les tirets et bullet points
Si vous devez énoncer plusieurs idées ou chiffres, utilisez les listes à puce. Elles donnent du rythme à votre article, tout en facilitant sa lisibilité. De plus, elles sont faciles à lire sur mobile.

 

19. Utilisez les encarts pour souligner une idée
Toujours dans l’optique de varier les styles, pensez aux encarts pour faire passer une idée. Ils permettent de faire respirer le lecteur, tout en appuyant sur une astuce ou un conseil. L’information sera plus facile à retenir pour les prospects.

 

20. Ajoutez un visuel tous les 300 mots
Les images contribuent à rompre la monotonie d’un texte. Elles aèrent l’espace et permettent de bien segmenter les différentes parties du contenu. C’est d’autant plus vrai pour un article technique.

De plus, les articles avec des images reçoivent 94 % de vues supplémentaires.

 

Conclusion
La rédaction d’un contenu web consiste à transformer des informations précieuses en texte exploitable pour les lecteurs. L’objectif est de les guider vers une action, d’où l’intérêt d’opter pour une écriture simple, directe et dynamique !

Au final, même si l’attention des internautes est en nette baisse, il est toujours possible de tirer son épingle du jeu et d’accrocher le lecteur, grâce à ces bonnes pratiques.

Ne publiez votre texte que lorsque vous êtes pleinement satisfait et fier de votre contenu. Il est votre carte de visite et le reflet de votre travail. Savoir s’arrêter permet bien souvent de mieux redémarrer et à coup sûr de gagner du temps !

Vous pouvez aussi faire appel à un rédacteur web freelance pour rédiger vos articles de blog optimisés pour le SEO.

 

Source : codeur.com

Date : 03 Janvier 2022

Auteur : Céline Albarracin

Comment faire un site parfait pour Google ?

09/01/2022

Comment faire un site parfait pour Google ?

Afin de concevoir un site qui répond aux attentes de Google, ce dernier a élaboré une sorte de combinaison gagnante relatée dans son fameux « Search Quality Guidelines ». Un référentiel qui énonce les ingrédients, loin d’être secrets, permettant de créer le site parfait…

En effet, force est de reconnaître que Google n’a jamais caché ses exigences en termes de règles de bonnes conduites à adopter pour s’assurer un meilleur positionnement au sein de son univers.

Formation webmarketing
Le « Search Quality Guidelines » met ainsi un point d’honneur sur l’efficacité du référencement naturel, basé sur les aspirations et les interdits de Google.

De quoi s’agit-il réellement ? Focus sur les règles de jeu de Google pour construire un bon site.

 

QU’EST-CE QU’UN SITE PARFAIT AUX YEUX DE GOOGLE ?
Si Google a su conforter sa position de leader au fil des années, c’est en raison des sites de qualité qu’il propose à ses utilisateurs.

Et en termes de qualité, Google a sa propre vision des choses. D’où il évalue chaque site en fonction des critères qu’il estime correspondre aux besoins des internautes.

L’évaluation porte sur de nombreux paramètres, corrélés entre eux pour atteindre l’objectif qualitatif qu’il s’est fixé.

Dans ce cadre, pour les sites en devenir ou déjà existants désireux d’améliorer leur positionnement, l’équation est simple : il faut impérativement s’adonner à un travail de fond et de forme.

Selon le « Search Quality Guidelines », il est primordial d’attacher une attention particulière aux éléments qu’arbore chaque page du site, surtout la page principale. Vecteur de l’image de marque du site, l’utilisateur doit dès son ouverture être en mesure de trouver les informations qu’il cherche.

En d’autres termes, la vocation première du site doit obligatoirement y figurer :

  • S’il s’agit d’un site de vente/achat, de conseil, de partage d’information… ;
  • Des contenus éditoriaux explicites, des images à jour, des liens sortants ou entrants fonctionnels et dans une moindre mesure, peaufinés par un design captivant ;
  • L’identité des responsables du site, qui justifie le degré d’expertise des auteurs, la notoriété et le sérieux du site.


LES ERREURS À NE PAS FAIRE SUR VOTRE SITE
Pour Google, l’infraction à l’un de ses interdits a pour conséquence la pénalisation.

Et qui dit site pénalisé, dit site recalé au fin fond des suggestions de recherche de Google.

Se relever d’une telle sanction est souvent presque impossible, à moins d’y consacrer du temps et recourir à l’expertise d’un professionnel en référencement.

Quelques erreurs à ne pas commettre :

  • Le plagiat ou le duplicate content, qui fait référence à des contenus partiellement ou intégralement copiés d’une des pages mêmes de votre site ou d’un site tiers ;
  • Les pages bondées de publicités ou de redirections vers des sites e-commerce ou des pages d’erreur ;
  • Le Keyword stuffing, autrement dit l’utilisation abusive et inopportune de mots-clés ;
  • Le domaine d’expertise du site. Dans ce contexte, Google est davantage vigilant par rapport à la qualité des contenus diffusés par des sites qui traitent de sujet sensible (santé, finance, juridique…).


REQUÊTES DES INTERNAUTES, COMMENT ÇA MARCHE ?
En termes de requête sur un mot-clé donné, la suggestion de Google va privilégier les sites dont le contenu est jugé répondre aux besoins du visiteur.

Si les informations sont suffisamment complètes et précises, il semble évident que l’internaute ne va plus chercher ailleurs : Google en déduit qu’il s’agit d’un site de qualité.

Différents types de requêtes sont à distinguer en fonction des requêtes effectuées par le visiteur :

  • Cherche-t-il des informations ? Les termes « comment », « pourquoi », « savoir », « où » et d’autres termes dans ce même ordre d’idée, sont les plus souvent utilisés ;
  • Cherche-t-il à faire une action ? Les requêtes vont aboutir à des transactions (achat, inscription, réservation…).


C’est justement dans le but d’améliorer la pertinence de vos contenus, tant aux yeux des internautes que des moteurs de recherche, qu’intervient le travail de référencement naturel (SEO).

 

QU’EST-CE QU’ON RETIENT ?
Au final, on en déduit que Google et son « Search Quality Guidelines » cherchent tout simplement à nous faire comprendre qu’avant de vouloir à tout prix le satisfaire lui et ses robots, il faut se rappeler qu’on écrit pour des humains.

En bref, savoir poser les bonnes questions et y apporter des réponses concrètes constitue la meilleure façon de plaire à Google et ses utilisateurs !

 

Source : www.webmarketing-com.com/

Date : 17/10/2022

Auteur : Web Marketing

L’importance de l’UX design pour votre site internet

19/12/2021

L’importance de l’UX design pour votre site internet

Cet élément entre en compte dans la transformation d’un internaute en prospect puis en client. 

Il fait partie des outils qui permettent de guider les visiteurs dans le parcours client en vue de réaliser une action (achat, demande de devis…) ou même de fidéliser un client existant. Pour comprendre l’UX et l’UI design, faisons le point.

 

UX design et UI design : concepts et définitions
Pour bien comprendre le concept d’UX design, il est important de définir également le terme d’UI design et de comprendre les différences entre ces deux concepts souvent confondues.

 

Définition de l’UI design
L’UI design « User Interface Design » ou « design d’interface utilisateur » en français consiste à concevoir une interface utilisateur donc la partie visuelle d’une interface. Cela peut être un produit, un site internet, une application mobile ou encore un logiciel. L’UI design s’apparente donc à la conception de tous les éléments graphiques (formes…), les couleurs, les images, les aspects…d’une interface. Son objectif est d’offrir une interface intuitive, ergonomique, mais aussi en adéquation avec les attentes et les besoins de l’utilisateur final. L’interface ne doit donc pas être seulement belle, mais elle doit être intuitive pour l’utilisateur. Pour cela, il faut s’intéresser à l’UX design.


Définition de l’UX design
L’UX design « User eXperience Design » ou « design / conception de l’expérience utilisateur » en français consiste en amont de l’UI design à : penser, réfléchir et « concevoir/designer une expérience ». Pour cela, l’UX designer doit identifier les attentes et surtout les réels besoins de l’utilisateur afin d’y répondre parfaitement. On parle d’ailleurs de « conception centrée sur l’utilisateur ». L’objectif de l’UX design est donc d’offrir la meilleure expérience possible et cela, grâce à l’étude des ressentis, des perceptions, des comportements et des besoins réels qu’ont les utilisateurs.

 

Pour bien comprendre le concept d’UX design, voici un exemple concret :

 

Imaginez que vous preniez une tasse pour boire un thé ou un café, la tasse permet de contenir le liquide et la poignée de la tasse permet de la tenir sans vous brûlez. Grâce à ses fonctions, vous pouvez boire votre thé ou votre café, on parle alors d’expérience utilisateur. Pour « concevoir » cette expérience utilisateur, il a fallu penser la forme de la tasse et de la poignée pour qu’elle puisse s’adapter à vos mains. C’est à ce moment précis que l’UX design intervient.

 

Les différences entre UX design et UI design

Vous l’aurez compris l’UX et l’UI design sont complémentaires. L’UI design concerne toute la partie visuelle d’une interface tandis que l’UX design concerne la partie invisible mais déterminante pour anticiper les attentes et comprendre les réels besoins des utilisateurs. Leur objectif est de rendre une interface simple, ergonomique et intuitive. Ces deux concepts réunis permettent alors d’offrir une expérience utilisateur.

 

Les bonnes pratiques à adopter en UX design
Pour intégrer l’UX design à votre stratégie digitale, il est important d’en connaître les principales bonnes pratiques et surtout de les adopter pour tous vos projets clients.

 

Orienter les utilisateurs grâce à l’UX design
Lorsque l’on conçoit un site internet par exemple, il y a certains éléments qui reviennent sur tous les sites et qui permettent d’orienter l’internaute vers la bonne direction. Ces éléments sont en quelque sorte des indices qui permettent aux visiteurs de savoir comment interagir avec eux. Ils sont très importants et permettent d’un coup d’œil grâce à l’apparence de l’objet de savoir quelle action entreprendre (exemple : la forme d’un bouton = cliquable). On parle alors d’ « affordance ». L’affordance est la capacité d’un élément à suggérer son utilisation.

 

Il est très important de prendre en compte l’affordance des éléments visuels. Sur le web, plusieurs codes existent et indiquent implicitement à l’utilisateur comment interagir avec les éléments :

  • La couleur : les couleurs vives sont très souvent utilisées pour les liens ou pour les boutons ;
  • La forme : un rectangle arrondi correspond la plupart du temps à un bouton ;
  • Les mots : les verbes d’action comme « S’abonner », « Acheter », « Ajouter au panier »…sont des incitations à l’action ;
  • Les mots soulignés : ils indiquent qu’il s’agit de liens cliquables ;
  • Etc.

 

Connaître les attentes des internautes
Pour concevoir un site internet ergonomique et intuitif, il faut connaître et appliquer les codes que l’on retrouve sur la plupart des sites. Ces codes ont été « déterminés » à l’issue de tests et d’études sur les comportements des utilisateurs. Par exemple, un internaute a l’habitude de trouver le logo en haut à gauche de la page. Il s’attend également à trouver une adresse postale en bas de page ou encore de repérer un lien sur du texte grâce au soulignage. Ainsi, lorsque vous créez un site web, il est important de penser à reproduire ces codes / habitudes qu’ont les visiteurs. Ils s’attendront sûrement à retrouver les mêmes éléments au même endroit sur votre site.

 

Il faut aussi savoir que le vocabulaire employé sur un site doit parler à l’internaute. Il doit pouvoir comprendre le « message » que vous souhaitez lui transmettre. Quand il se rend sur un site, il s’attend à atterrir sur une page « Accueil » et non « Bienvenue » par exemple. Tous les termes comme « Contact », « Panier », « Espace client » etc. font partie du vocabulaire du web à respecter.

 

Anticiper le comportement de l’utilisateur
Il peut arriver que l’internaute ne se comporte pas comme nous l’avons prévu. Peut-être que cela est dû à l’affordance trompeuse de certains éléments ou bien que ce dernier a lu trop vite, n’a pas vu l’information…Par exemple, il est possible qu’il ait cliqué sur le mauvais bouton ou qu’il ait oublié de remplir un champ dans un formulaire. Pour empêcher ce type d’erreurs, il est important de les anticiper pour guider au mieux l’internaute. Par exemple lorsqu’il remplit un formulaire de contact, il faut notifier les champs obligatoires à l’aide d’un astérisque, le nombre de caractères manquants ou encore une erreur dans le libellé.

 

De cette manière, l’internaute comprendra son erreur et la corrigera de lui-même. Pour rendre le formulaire simple et intuitif, il faut également penser à adapter les champs en fonction des informations attendues. Ainsi, en anticipant les erreurs et en guidant les utilisateurs, vous lui garantissez une meilleure expérience sur votre interface.

 

Source : www.cap-visibilite.fr/

Date : 16/12/2021

Auteur : Félicie

11 tendances marketing à ne pas manquer en 2022

12/12/2021

11 tendances marketing à ne pas manquer en 2022

1. Le marketing inclusif
Les consommateurs de la jeune génération attendent des marques qu’elles soutiennent la diversité et l’inclusion, aussi bien devant que derrière les caméras. C’est ce que révèle le rapport Deloitte qui nous a inspiré cet article !

Votre public cible évolue. Il se compose désormais de consommateurs de diverses origines, genres ou orientations sexuelles. Pour établir un lien efficace et durable avec les clients, les marques doivent donc faire paraître ces éléments dans leurs messages marketing.

 

Cela passe par :

Un alignement de vos équipes et fournisseurs avec votre marché cible
Vos équipes internes et externes peuvent aider à réduire le gap culturel, démographique et sociologique entre votre marque et ses clients. Sur vos réseaux sociaux ou via votre newsletter, mettez en avant la diversité de votre équipe, vos engagements envers les minorités, mais aussi les engagements inclusifs de vos fournisseurs.

Par exemple, vous pouvez mettre en avant un partenariat avec un ESAT (établissements ou services d’aide par le travail) comme le fait la marque Mamie&Co :

Mamie&Co


Une réorganisation de vos campagnes
Elles doivent porter les voix et visages des engagements de votre public (écologie, body-positive, équité, etc.)

Ce point est parfaitement illustré par Dove, depuis des années. La marque montre souvent des femmes de différentes tailles et ethnies dans ses publicités, pour inclure toute son audience. Récemment, Dove a même lancé une campagne « Beauté sans Retouche » pour promouvoir l’estime de soi et s’engager contre les diktats de la beauté, qui sont bien souvent non-inclusifs…

 

2. Des employés comme ambassadeurs de marque
Selon une étude de PwC, 46% des consommateurs abandonnent une marque si ses employés ne sont pas bien informés. Sans compter qu’une mauvaise attitude des collaborateurs empêche les visiteurs de se convertir.

N’oubliez jamais que vos équipes constituent le visage humain de votre entreprise. Pour faire d’eux des ambassadeurs en 2022 :

  • Offrez-leur une formation pour une meilleure connaissance de vos produits.
  • Autorisez-les à publier du contenu sur la culture, les produits et les services de votre entreprise : aidez-les en fournissant un guide et des publications toutes prêtes à partager sur les réseaux sociaux.
  • Mettez leur expertise en valeur en les invitant à rédiger des articles pour le blog, interviewez-les en vidéos, présentez leur profil sur les réseaux sociaux, etc.
     

3. S’adapter au monde sans cookies
Google a annoncé, pour 2023, la fin des cookies, tandis qu’Apple a restreint l’exploitation des données personnelles de ses utilisateurs, ce qui nuit au suivi de vos campagnes marketing. Les marques doivent alors trouver d’autres moyens de surfer sur le marketing personnalisé pour améliorer leur taux de conversion.

Au-delà des données first-party, vous devez exploiter le données second-party. Ces dernières sont récoltées via des partenariats avec d’autres éditeurs de site web ou détaillants.

 

Vous pouvez aussi adopter des outils comme :

 

Les algorithmes de clustering
Ils segmentent automatiquement votre audience selon ses besoins, envies, habitudes d’achat et profils psychographiques. L’objectif est d’améliorer la distribution de votre contenu.

 

Le propensity modeling
Cet outil vous livre la probabilité d’un visiteur à passer à l’action. Il analyse son comportement pour déterminer si le visiteur est susceptible d’acheter, d’abandonner ou de se désabonner. Ce qui vous permet d’identifier les personnes les plus susceptibles de répondre à une offre, ou de concentrer vos activités de fidélisation sur les acheteurs proches du désengagement.

 

Google Ads data hub
La plupart des outils publicitaires vous permettent de savoir combien d’utilisateurs, parmi ceux qui ont vu annonce, ont passé commande. Mais ils ne montrent pas toutes les étapes de l’utilisateur, de la visualisation de la publicité à l’achat, et ne prennent pas en compte les commandes abandonnées, puis reprises ensuite grâce à votre stratégie de retargeting ou de relance.

 

Pour mieux suivre les conversions et le comportement des utilisateurs, Google Ads data hub devient alors indispensable. Plus d’informations sur ce service dans la vidéo ci-dessous :

 

4. Le marketing hybride
Digital ou physique ? Quel canal privilégié ? Les deux ! Si les consommateurs sont de plus en plus nombreux à commander des produits ou services en ligne, ils tiennent encore aux magasins physiques.

Le prochain défi des entreprises reste donc d’offrir une expérience hybride. 75% des entreprises s’apprêtent déjà à investir dans cette expérience, d’après le rapport Deloitte.

Pour réussir votre stratégie marketing hybride :

  • Utilisez une image de marque cohérente sur tous les supports et canaux
  • Créez une expérience homogène à chaque point de contact : si un client voit un produit dans votre magasin ou lors d’un salon professionnel, il doit le retrouver sur vos canaux numériques
  • Adaptez le contenu à chaque plateforme
  • Collectez des données à chaque point de contact : recueillez les informations des prospects rencontrés en personne et ajoutez-les à votre CRM pour les recontacter via des moyens digitaux par la suite (email, SMS, LinkedIn…)
     

5. Le marketing expérientiel
Le marketing expérientiel se concentre sur la création d’une expérience utilisateur basée sur la marque, et pas seulement sur le produit. Les expériences varient selon les entreprises et les secteurs. Les événements d’entreprise, les webinaires et les concours sont parmi les exemples les plus courants de marketing expérientiel.

Prenons le géant de la technologie Apple. Il a récemment organisé des « promenades photo« , au cours desquelles un employé guide les consommateurs dans un lieu et leur apprend à réaliser de belles photos depuis leur iPhone.

promenades photo


Le marketing expérientiel permet aux clients de s’engager avec la marque et de se connecter avec ses valeurs et de sa personnalité. En 2022, on verra de plus en plus d’événements locaux et réels, organisés par des entreprises.

 

6. Le marketing programmatique
Le marketing programmatique est l’automatisation de l’achat d’espaces publicitaires. Une stratégie qui permet de déléguer le processus d’enchères à un algorithme pour consacrer plus de temps à l’optimisation des campagnes.

De nombreuses marques affectent désormais jusqu’à 54% de leurs budgets publicitaires au marketing programmatique. En 2021, la barre des 131 milliards d’euros a été franchie.

 

Cette technique facilite l’analyse des données en temps réel et le ciblage de l’audience. Beaucoup plus de marques vont certainement l’adopter en 2022.

 

7. Un service client dopé à l’Intelligence Artificielle
L’IA permet d’intégrer deux stratégies marketing :

  • Proposer les bonnes offres aux clients au bon moment
  • Fournir un excellent service après-vente


L’IA peut lire les signaux et détecter, en temps réel, l’intention d’un visiteur d’acheter, de mettre à niveau son compte et même d’annuler un abonnement. En l’intégrant dans votre expérience client, vous pouvez proposer automatiquement des offres uniques et pertinentes.

 

Cependant, les robots ne suffisent pas. Il est essentiel de conserver un côté humain dans votre service client. Par exemple, un chatbot qui n’offre que des interactions automatisées peut faire croire au client que l’entreprise privilégie les économies plutôt que la serviabilité.

 

Les consommateurs doivent pouvoir alerter un « humain » à tout moment de la conversation.

 

8. Évolution des critères de localisation
Avec la pandémie, les consommateurs ont adopté de seconds lieux de résidence.

 

Pour les spécialistes marketing, cela implique un changement dans leur stratégie. Par exemple, les lieux ciblés devront évoluer pour inclure davantage des villes plus petites, voir des villages.

 

En 2022, il est conseillé de remettre à jour le profil démographique de votre audience. Via des sondages, enquêtes et tests, pensez à vérifier si le lieu de vie, ainsi que les habitudes de shopping, ont changé. En effet, pendant la pandémie, 56% des consommateurs ont préféré s’approvisionner dans les commerces locaux.

 

9. La Réalité Augmentée et la Réalité Virtuelle plus accessibles
La Réalité Augmentée et la Réalité Virtuelle offrent la possibilité de créer des publicités interactives et créatives. Avec le lancement du metaverse Facebook, ces technologies ont atteint un nouveau niveau.

 

En 2020, la taille du marché de la RA/RV a dépassé les milliards d’euros. En 2024, ce chiffre devrait atteindre 63,5 milliards d’euros. Pourquoi ? Parce que ces technologies deviennent plus avancées, plus accessibles et surtout moins chères. 2022 sera donc le début du grand saut dans le virtuel pour de nombreuses entreprises.

 

Parmi les récentes campagnes marketing intégrant la RA ou la RV, on peut citer la marque de vêtements, Balenciaga. Cette dernière permet désormais aux joueurs de Fortnite d’acheter des tenues virtuelles, de la marque, directement dans le jeu.

 

10. L’IA au service du marketing d’influence
Évalué à près de 8,5 milliards d’euros en 2020, le marché des influenceurs doit dépasser la barre des 13 milliards en 2022. La majorité des spécialistes marketing consacrent plus de 20% de leurs dépenses au marketing d’influence.

La prochaine phase sera l’adoption généralisée de l’Intelligence Artificielle pour détecter les influenceurs les plus pertinents. En effet, les algorithmes sont capables de visionner et d’analyser des millions de contenus provenant des influenceurs en quelques instants.

 

Ils peuvent donc fournir une sélection précise de partenaires potentiels pour remplir vos objectifs.

 

L’autre impact de l’IA sera la popularisation croissante des influenceurs virtuels. Ces personnages fictifs, créés par des algorithmes, gagnent en popularité auprès de la génération Z. Cette tendance sera accentuée par le lancement des espaces virtuels comme le metaverse de Facebook.

 

Samsung s’est d’ailleurs associée à la plus célèbre des influenceuses virtuelles, Lil Miquela pour sa campagne #TeamGalaxy.

 

11. Le marketing se met à l’heure du streaming
De plus en plus de marques commencent à diversifier leur contenu pour offrir aux clients plus que de simples produits et services.

 

Le célèbre CRM, Salesforce, a récemment annoncé le lancement de Salesforce+. Un service de streaming destiné aux entreprises, employés de tout niveau et de tout secteur.

 

Les contenus proposés vont des podcasts à des séries, en passant par des expériences en direct et des interviews d’experts. Une façon unique d’attirer des prospects et de les convaincre de l’expertise de l’entreprise. Ces contenus à forte valeur ajoutée auront forcément un impact positif sur l’audience et devraient doper les ventes de Salesforce.

Le marketing se met à l’heure du streaming
 

Autre exemple probant : Mailchimp ! L’outil d’emailing propose de nombreuses émissions sur sa plateforme « Presents ». Il offre, à la demande, des podcasts, documentaires, séries ou court-métrage produits par son studio interne. L’objectif est de démontrer sa créativité, tout en aidant son audience à résoudre ses problèmes ou trouver l’inspiration.

Mailchimp


Même si vous ne pouvez pas lancer une plateforme de streaming, commencez par regrouper vos podcasts, vidéos et autres créations originales dans un centre de ressources.

 

Conclusion
Vous disposez de toutes les informations pour intégrer les tendances marketing 2022 à votre stratégie. Et si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à faire appel à un freelance en postant une annonce sur Codeur.com !

 

Source : www.codeur.com/

Auteur : Céline Albarracin

Date : 30 novembre 2021 

E-commerce : la checklist indispensable pour préparer Noël

05/12/2021

E-commerce : la checklist indispensable pour préparer Noël

Le e-commerce est sans doute le secteur le plus impacté par la saisonnalité. Les périodes de soldes, les différentes fêtes ou tout simplement les conditions météorologiques influencent les achats des consommateurs.

 

Noël approche à grand pas, et un peu comme les lutins qui doivent terminer de préparer tous les cadeaux vous devez vous assurer que votre site e-commerce est prêt à recevoir l’arrivée massive des internautes.

 

Le saviez-vous ?
85 % des Français font leurs achats sur Internet pour Noël. Cette période demande donc une stratégie spécifique, adaptée aux besoins des attentes des clients à ce moment de l’année où la consommation est reine.


Ce que cela signifie pour vous : vous devez absolument accompagner le parcours d’achat de vos prospects. Pensez à créer des guides d’achat, du contenu innovant et à communiquer sur les réseaux sociaux pour doper votre visibilité à l’approche de Noël.

 

Attendre trop longtemps vous met dans une situation désavantageuse. Vous devez être prêt à capitaliser sur l’augmentation du trafic et sur l’état d’esprit des consommateurs pendant cette période. Ils seront prêts et disposés à cliquer sur votre bouton d’achat. Donc assurez-vous de mettre en place ces actions pour que votre entreprise en ligne soit prête pour la période des fêtes.

 

Alors, que ce soit pour éduquer vos prospects sur la façon dont vous pouvez les aider durant cette faste période ou bien faire la promotion de vos offres auprès de vos consommateurs, voici LA checklist indispensable pour procéder à toutes les vérifications. Mieux qu’une liste de cadeaux !

 

1. Analyser les données de la précédente fin d’année
Pour commencer, tirez les leçons de Noël dernier. Posez-vous tranquillement devant votre ordinateur avec un café ou un thé, ouvrez un tableau Excel et notez d’un côté les idées qui ont bien fonctionné et les bonnes pratiques utilisées.

C’est quelque chose de simple à faire mais de nombreuses entreprises ignorent complètement cette mine d’or qu’ils ont à leur disposition. D’où est venue la majorité de votre trafic pendant cette période l’an passé et qui a conduit à des conversions ? Était-ce grâce à l’e-mail marketing, les réseaux sociaux, la recherche payée ou le trafic organique ?

 

Notre conseil
Procédez de la sorte pour l’optimisation de vos contenus sur les moteurs de recherche. Regardez les données de Google Analytics et identifiez les meilleurs canaux pour construire des campagnes pour la période des fêtes.
De l’autre côté, réfléchissez aux axes d’amélioration, aux problèmes rencontrés et aux décisions qui peuvent être améliorées.

 

Par exemple, si une entreprise estime que le marketing par e-mail a été responsable de 40% de ses conversions au cours de la dernière période des fêtes, il serait intelligent de mettre en place des campagnes d’e-mails plus importantes cette année.

Vous partirez ainsi sur des bases saines pour votre marketing de fin d’année.

 

2. Mettre votre site e-commerce aux couleurs de Noël
Les couleurs évoquent des émotions et ont une influence parfois stupéfiante dans les décisions d’achat. Aussi, tout le monde aime l’esprit de Noël. Vous devez donc doter votre site e-commerce de couleurs reflétant cette ambiance.

 

Vous pouvez être aussi créatif que vous le souhaitez et parer votre site de rouge et de vert si cela vous convient. Mais évidemment je ne vais pas vous inciter à changer complètement votre thème.

L’idéal est de choisir une palette de couleurs évoquant Noël (rouge, vert, or, bronze, bleu etc) et d’en apporter des petites touches au sein de votre design.

 

Attention
Veillez à ce que vos couleurs se marient bien ensemble, par exemple l’argent avec le bleu, le rouge avec le noir, le rouge avec le vert, etc.


Mettez à jour vos visuels à l’occasion de cette belle fête de Noël. Il serait dommage de ne pas embellir vos mails, votre site web ou votre blog de façon simple mais efficace pour donner envie à vos prospects de s’intéresser de plus prêt à vos produits/services.

 

3. Construire des landing pages spécifiques à Noël
Vous aurez envie d’avoir plusieurs landing page pour réaliser des tests, donc plutôt que tout faire à la dernière minute, faites-les dès maintenant. Vous pourrez ainsi commencer votre marketing des fêtes à partir d’un large choix de données.

 

Bon à savoir
Plus tôt vous êtes en mesure d’arrêter les pages peu performantes et d’identifier les plus efficaces, plus tôt vous pourrez orienter votre trafic vers les landings pages les plus performantes. Vous devez vous assurer d’avoir identifié vos meilleures chances avec le rush de la période des fêtes.

 

4. Optimiser vos photos produits
L’image du produit est un élément décisif pour passer ou non à l’achat.

Alors que votre trafic va certainement doubler sur votre site assurez-vous que toutes les photos de vos produits soient de bonne qualité et se chargent rapidement.

 

Veillez également à ce que vos photos de produits s’affichent en grand, surtout sur mobile.

 

5. Créer une pop-up spécial Noël
Les fenêtres pop-up ne sont pas toujours appréciées, quoique lorsqu’elles sont bien utilisées et qu’elles diffusent le bon message, elles peuvent facilement satisfaire les internautes.

N’oubliez pas aussi que Noël est une période intense et que les consommateurs sont à l’affût de coupons de réduction, de promotions, etc. Alors pourquoi ne pas leur servir tout cela sur un plateau d’argent ?


Créez un pop-up spécialement pour les fêtes de fin d’année, et pour qu’il fonctionne portez votre attention sur :

  • La taille : il ne doit pas être trop gros, idéalement pas plus de la moitié de l’écran
  • Le titre : il doit contenir votre offre et être suffisant gros pour attirer l’attention
  • Le call-to-action : il doit être claire


Votre pop-up peut proposer des ventes flash, des ventes privées, une réduction, un cadeau ou toute offre personnalisée répondant aux attentes de votre clientèle.

 

6. Maximiser l’up-selling et le cross-selling
Pour inciter vos visiteurs à acheter plus et ainsi augmenter vos ventes et votre chiffre d’affaires vous devez miser sur l’up-selling et le cross-selling. En effet, il est toujours plus simple de vendre à un client actuel qu’à un nouvel arrivant.

 

Notre conseil
Si c’est une stratégie que vous menez déjà en temps normal n’hésitez pas à l’intensifier pour cette fin d’année.

 

Retenez toutefois que tous les produits ne peuvent pas se vendre en up-selling et cross-selling. Ceux remplissant l’un des trois critères suivants feront l’affaire :

  • Vos produits « best sellers » : le produit le plus vendu est certainement votre meilleur produit. Puisque beaucoup de clients l’achète vous avez plus de chance qu’il soit acheté de nouveau.
  • Vos produits les mieux notés : les consommateurs ont une confiance accrue dans les recommandations. Les produits avec beaucoup et de bons commentaires les convaincront plus facilement.
  • Vos produits les plus pertinents : vous devez identifier ce qui est réellement pertinent pour chacun de vos clients. Cela prend du temps mais aujourd’hui de nombreux outils existent pour automatiser cette tâche.
     

7. Proposer des offres de Noël limitées dans le temps
La période de Noël ne dure qu’un temps et vous devez tirer profit de cette caractéristique.

En créant des ventes et des offres limitées dans le temps vos consommateurs auront peur de passer à côté et passeront alors plus vite à l’achat.

 

Notre conseil
Pour accentuer ce sentiment d’urgence vous pouvez ajouter un compteur.
 

8. Rendre les frais de livraison attractifs
Pour la période de Noël faites preuve de générosité en réduisant les coûts de livraison, voire en offrant ces derniers.

 

Toutefois, pas d’inquiétude car il existe différentes façons de « supprimer » ces frais sans que l’impact ne soit trop important sur votre marge. Vous pouvez :

  • Offrir la livraison à partir d’une certaine somme
  • Inclure le montant des frais dans le prix du produit
  • Réserver la livraison gratuite pour certaines zones géographiques
  • Réserver la livraison gratuite pour les abonnés
  • Offrir la livraison sur certains produits seulement

 

9. Rassurer les clients sur les délais de livraison
L’une des grandes peurs des consommateurs à Noël concerne les délais de livraison. Ils veulent être certains de recevoir le cadeau à temps pour mettre sous le sapin ou le template à intégrer dans leur newsletter.

 

Notre conseil
Que vous vendiez des produits ou des services, affichez toujours une garantie sur les délais de livraison et faites-en un argument marketing.


Noël est une période intense pour tous les métiers. À cet effet, elle doit se préparer dès maintenant pour remplir vos objectifs et vous permettre d’accroître votre chiffre d’affaires.

 

Si vous avez besoin d’aide pour mettre en œuvre votre stratégie marketing, faites appel à des prestataires freelances réactifs, que ce soit pour :

  • Créer du contenu
  • Habiller votre site aux couleurs de Noël
  • Lancer une campagne sur les réseaux sociaux
  • Élaborer une stratégie emailing


Et si vous offriez la livraison à vos clients à l’occasion de Noël ? Une occasion de plus de communiquer et de convaincre tous vos prospects de passer à l’acte d’achat !


 10. S’assurer que votre e-commerce est mobile-friendly
Pour Noël, soyez prêt à accueillir les internautes mobiles. Avec plus de 30 millions de mobinautes en France, soyez sûr qu’une grande partie va repérer ses futurs achats via son smartphone durant sa pause ou dans les transports en commun. Certains vont même profiter de ces moments de latence pour commander un cadeau ou contacter une entreprise dont ils auront besoin en fin d’année.

 

Assurez-vous que vos contenus ressortent de manière impeccable sur le petit écran. Tester votre site grâce au test mobile-friendly de Google est un bon début mais vous devez également tester votre expérience utilisateur avec de vrais visiteurs.

 

Demandez à vos amis, la famille, les employés et à de parfaits étrangers d’accéder à votre site via leurs appareils mobiles. Faites les ensuite :

  • Naviguer sur vos pages
  • Accéder à vos offres
  • Envoyer des formulaires
  • Communiquer avec votre entreprise, etc.


Vous devez avoir des commentaires honnêtes, si quelque chose ne va pas, ils doivent vous le dire. Les internautes pendant la période des fêtes sont dans une mentalité d’achat. Vous devez donc vous assurer qu’ils ne soient pas frustrés ou ennuyés sur votre site web.

 

11. Proposer des contenus mobiles interactifs
N’hésitez pas également à créer des contenus saisonniers plus « snackables », et qui divertissent vos utilisateurs. Pensez aussi à être visible et à sortir du lot pour que vos contenus se distinguent en cette période très  » bruyante ».

 

Quels outils pour cela ?

  • Google trend et le générateur de mot clé pour affiner sa sémantique
  • Feedly et Pocket pour centraliser sa recherche au même endroit
  • IFTTT pour automatiser sa recherche ou la diffusion de ses contenus
  • Canva pour produire des visuels qui marquent
  • Hootsuite pour la distribution cross plateformes

 

12. Mettre en place des campagnes d’e-mails marketing

Que serait Noël sans l’envoi d’une campagne promotionnelle par email ?

 

Vous devez rapidement prévoir un planning pour votre stratégie emailing. Réfléchissez dès maintenant aux promotions que vous allez mettre en place et à la façon d’organiser des offres personnalisées.

 

Il y a une bonne chance que vos offres par e-mail et vos entonnoirs pendant la période des fêtes soient légèrement différents de vos campagnes traditionnelles. Par exemple, votre entonnoir de conversion traditionnel pourrait atteindre le consommateur tous les 10 jours avec une offre, mais pendant cette période spécifique, vous allez devoir être un peu plus agressif.

 

Pensez aussi aux campagnes qui devront être boostées :

  • Concours sur les réseaux sociaux
  • Code promotion sur une durée limitée
  • Etc.


Attention
N’oubliez pas les différentes relances jusqu’au 24 décembre ! Les consommateurs sont dans l’ambiance d’achat, si vous attendez trop longtemps, vous risquez de perdre ces clients potentiels au détriment d’un concurrent qui aura réussi à les attraper.


N’hésitez pas à écrire vos e-mails à l’avance. Prenez le temps de planifier et de penser à la meilleure façon d’attirer et de convertir votre trafic provenant de votre campagne e-mailing. Envoyer un tas d’e-mails à la dernière minute vous apportera un taux de conversion catastrophique et très faible.


13. Ne pas oublier le retargeting


Définition
Le retargeting consiste à afficher des bannières publicitaires sur des sites internet après qu’un internaute ait montré de l’intérêt pour un produit sur un autre site.
Les taux de conversion des publicités retargeting sont impressionnants ! Raison pour laquelle vous devez vous y mettre.

 

Le saviez-vous ?
Cela fonctionne aussi avec l’emailing (paniers abandonnés, emails de présentation de produits complémentaires, etc.).
 

14. Si ce n’est pas déjà fait, se mettre au content marketing
Trop de e-commerçant n’en font pas du tout ou pas bien. En effet, on ne peut pas aborder le content marketing comme on aborde l’achat de mots-clés sur Google Ads ou l’achat d’espace en général. C’est une approche à long terme, naturellement moins ROIste car moins quantifiable mais plus durable et permettant de créer de la valeur intrinsèque pour les e-commerçants.

 

Notre conseil
Mettez le contenu au cœur de la stratégie marketing de votre entreprise en devenant des magazines magasins. Fidélisez votre audience par la qualité de votre offre éditoriale et convertissez-la naturellement en client.


Pour vous cela, utilisez des outils comme WordPress ou un moteur de blog. Ils constituent la base en marketing du contenu. Utilisez le plugin Woocommerce, rattaché à WordPress, ou Prestashop.

 

Pour promouvoir les contenus, utilisez des solutions de marketing automation comme Responsys ou Webmecanik selon la taille de votre site web.

 

15. Planifier le content marketing pour la fin d’année
Il n’est jamais trop tôt pour commencer à planifier votre content marketing des fêtes. Commencez à le travailler dès maintenant et vous pourrez ainsi avoir tous vos articles de blog programmés à l’avance.

 

Notre conseil
Si vous utilisez WordPress, pensez à utiliser Edit Flow, un plugin gratuit qui vous aidera pour la programmation de votre contenu. Il est particulièrement utile si vous avez plusieurs membres de l’équipe qui contribuent à votre blog.


Vous voudrez aussi envisager d’augmenter la fréquence de publication pendant cette période. C’est une stratégie qui mérite une réflexion en amont notamment avec le responsable SEO de votre équipe.

 

Vos articles de blog, les contenus de vos fiches produits et vos argumentaires de vente doivent coller à cette période festive. Pensez à proposer des articles utiles avec des conseils orientés Noël. Vous devrez par exemple créer du contenu autour des mots-clés spécifiques pendant cette période des fêtes.

 

Ainsi, un e-commerçant pourrait très bien proposer une liste de cadeaux à offrir par profil (papa, maman, geek, adolescent, etc.) avec évidemment des produits proposés dans sa boutique. Tandis qu’un graphiste freelance pourra rédiger un article sur comment créer une belle newsletter de Noël.


 16. Programmer les messages sur vos réseaux sociaux

Si vous n’utilisez pas un outil automatisé pour les réseaux sociaux, c’est maintenant le temps de le faire.

 

Par exemple, avec Hootsuite, cela vous coûtera moins de 120$ par an et vous permettra de planifier vos messages longtemps à l’avance. Vous n’avez pas besoin d’automatiser pour tous les réseaux sociaux, mais c’est bon de savoir que vous avez toujours des posts planifiés qui peuvent susciter l’interaction et apporter du trafic sur votre site.

 

Des images spécifiques pour les fêtes, des hashtags et des messages sont la clé. Votre approche sera un peu différente pendant cette période.

 

Bon à savoir
Il ne faut pas avoir peur de proposer des offres. Les gens seront à la recherche de promotions et en utilisant les hashtags et les bons mots-clés, vous pourrez facilement les attirer vers vous.

 

17. Optimiser vos annonces Google Ads
À Noël, c’est la guerre ! Toutes les entreprises veulent réveiller la fibre acheteuse de leurs prospects et rivalisent d’imagination pour y parvenir.

 

À cet effet, n’hésitez pas à investir en campagnes publicitaires, soit en achetant des mots-clés dans Google Ads, soit en sponsorisant des publications sur les réseaux sociaux où se trouve majoritairement votre cible.

 

  • Activer les annonces dynamiques du réseau de recherche
    Les annonces dynamiques du réseau de recherche permettent la création automatique de mots-clés et d’annonces en fonction du contenu d’une landing page. À l’aide de cette fonctionnalité, tous les mots-clés que vous avez pu oublier sont automatiquement ajoutés. Cet outil est très utile aux entreprises dont les sites internet sont riches en contenu.
  • Utiliser les extensions de prix Google Ads
    Grâce à l’extension de prix Google Ads, vous pouvez présenter vos différentes offres sur un même produit ou service en affichant directement leur prix dans les pages de résultats. Les extensions permettent de présenter l’étendue de votre gamme de produits et de services aux internautes en un coup d’oeil, de manière à booster vos ventes.
  • Optimiser les enchères sur chaque périphérique
    Les internautes réalisent de plus en plus d’achats à partir de leur mobile. Les recherches effectuées en amont, pour comparer les différents sites proposant le même produit, sont en augmentation. Les entreprises se doivent donc d’intégrer cette réalité dans leur stratégie. Le second facteur à prendre en compte relève du fait que les CPC sont moins élevés pour les mobiles, les budgets marketing doivent donc être soigneusement répartis.
  • Changer la correspondance de mot-clés
    À certaines périodes de l’année, il est essentiel d’élargir le champ des requêtes pour que vos produits apparaissent systématiquement dans les moteurs de recherche.
    • Notre conseil : Pensez à utiliser la longue traîne !
  • S’appuyer sur les partenaires de recherche Google
    Pour accroître le taux de clics de vos annonces, n’hésitez pas à utiliser les partenaires de recherche pour vos annonces Google Ads. En effet, vous bénéficiez ainsi de la possibilité de diffuser ces dernières sur des sites n’ayant aucun lien avec Google.
  • Ne pas négliger Showcase Shopping
    Le format de Google Shopping permet aux internautes d’explorer davantage de produits.
    • Bon à savoir : Contrairement à l’ancienne version qui n’autorisait l’affichage que d’un seul produit, la mise à jour de Google Ads permet de présenter plusieurs visuels d’une même gamme de produits.
  • Analyser régulièrement les statistiques de vos annonces
    Pour optimiser votre taux de conversion, il est essentiel d’importer les données de Google Analytics dans Ads.  Vous disposez ainsi d’une vue d’ensemble de vos statistiques (taux de clics ou de conversion, etc.) pour les évaluer et piloter vos décisions. L’analyse des données issues des campagnes publicitaires doit porter sur le créneau horaire et les jours de la semaine. Vous serez alors en mesure de déterminer le moment idéal pour proposer des enchères et optimiser votre retour sur investissement.

 

18. Mettre le paquet sur le packaging !
Ne décevez pas vos clients en leur livrant un colis neutre et à l’image de chaque jour banal de l’année… C’est Noël !

 

Profitez-en pour ajouter une touche de gaieté dans vos packaging/colis, comme des paillettes, des flocons en papier, un ruban rouge et vert aux couleurs de Noël, etc. Offrez ainsi à vos clients l’envie de commander à nouveau chez vous.

 

19. Se mettre dans la peau de votre audience
Ne pensez pas en priorité à ce que vous vous voulez vendre. Essayez de vous mettre à la place de votre audience et de penser aux problématiques qui l’intéresse vraiment.

  • Quels bénéfices allez-vous leur offrir ?
  • Pourquoi vont-ils prendre du plaisir à lire les contenus ?
  • Que vont-ils en retirer ?
  • Qu’est-ce qui va faire qu’ils se diront « j’ai bien fait de lire ces contenus » ?


Pour la veille, le social media, pour les infographies, pour les plateformes de contenus évidemment, mais aussi des outils de productivité pour gérer nos planning édito ou les allers-retours avec nos clients, utilisez des outils comme :

  • Digg Reader
  • Hootsuite
  • Trello
  • Embedly
  • Google Docs
  • WordPress
  • MyEmma
  • SemRush
  • Analytics

 

20. Faire des tests A/B
Google Ads, Facebook Ads, ou même les outils de marketing automation permettent d’effectuer des tests A/B sur vos campagnes de publicité, vos landing pages et vos e-mails.

 

Utilisez ces fonctionnalités pour identifier la formule la plus pertinente pour remplir vos objectifs auprès de votre cible.

 

21. Contrôler les stocks de votre e-commerce
À Noël, vous allez crouler sous les commandes et sous les livraisons à effectuer en express. Parez-vous dès maintenant à cela, en investissant dans tout le matériel d’emballage nécessaire et en prévenant vos amis qu’ils vont moins vous voir durant quelque temps.

 

Pensez-y
Prévoyez aussi le stock. Ce serait bête d’être en rupture dès les premières semaines.


Si c’est votre premier Noël, regardez un peu les tendances et analysez les meilleures ventes de l’année pour prévoir le stock adéquat.

 

Pour les e-commerçants plus expérimentés, nous revenons au point 1 : évaluez les années précédentes pour mieux vous organiser sur celle-ci.

 

Sur un site e-commerce, l’expérience utilisateur doit être optimale. Pour cela, il est essentiel de vérifier régulièrement que les produits affichés sur votre site et dans le flux Google Shopping sont en stock. Si ce n’est pas le cas, vous risquez de perdre quelques ventes.


 22. Rester organisé et concentré pour cette période de Noël
N’essayez pas de profiter de Noël pour vendre à la masse. Cela ne servira à rien ! Contentez-vous de vous adresser à votre cible, comme tout au long de l’année. Mieux vaut se concentrer sur une cible plus restreinte, mais qualifiée.

 

Notre conseil
Pour les campagnes payantes, définissez bien le profil de vos prospects, continuez à communiquer sur les réseaux sociaux où vous avez de bonnes performances et à adopter le langage de votre cible phare.
 

23. Adapter votre stratégie e-commerce selon votre activité
Les entreprises dont la période des fêtes de Noël est capitale en termes de chiffre d’affaires doivent impérativement anticiper cette période en proposant des contenus adaptés :

  • Calendriers de l’avent
  • Listes au Père Noël
  • Conseils cadeaux
  • Conseils voyages
  • Checklists de préparation des fêtes
  • Recettes
  • Etc.

 

Vous ne serez pas le seul à mettre en œuvre une stratégie marketing pour Noël.

 

Alors, essayez d’avoir une approche différente des concurrents et de vous démarquer par une communication originale.

 

Faites de même au niveau des produits et des offres proposés, en essayant de sortir des sentiers battus, en proposant des packs ou des articles que les autres n’ont pas (en plus des grands classiques, bien sûr !).

 

24. Remercier vos clients et partenaires
N’oubliez pas que c’est Noël… mais surtout la fin de l’année ! Si votre entreprise carbure, c’est non seulement grâce à vos efforts, oui. Mais c’est surtout grâce à vos partenaires, et encore plus grâce à vos clients. Vous ne trouvez pas l’occasion bonne pour les remercier ?

 

Notre conseil
Portez-leur une attention qui leur donnera du baume au cœur. Une carte de vœux est une idée simple mais très efficace pour montrer à vos clients et partenaires l’estime que vous avez pour eux.

 

25. Anticiper l’après-Noël
La période qui suit les fêtes de fin d’année n’est pas à négliger ! Les clients qui auront commandé chez vous auront probablement l’occasion de revenir si vous vous êtes donné les moyens de les convaincre.

 

Notre conseil
Organisez une vente flash, par exemple, avec pour slogan quelque chose comme “Le Père Noël ne m’a pas offert le cadeau que je souhaitais”. Avec une jolie promo, vous écoulerez le stock des produits dont vous voulez vous débarrasser !

 

Conclusion
N’oubliez pas qu’à partir de maintenant chaque jour compte car nous approchons vite de Noël. N’hésitez donc pas à appliquer nos conseils si cela n’est pas déjà fait pour intensifier vos ventes.

 

Évidemment, toutes les pratiques mentionnées dans cet article ne sont pas obligatoires. Tout doit être en accord avec votre stratégie déjà en place.

 

Et si vous faisiez appel à un community manager ou à un rédacteur professionnel pour préparer votre site web et vos réseaux sociaux à l’approche des fêtes de fin d’année ? Déléguez la préparation de votre campagne publicitaire, emailing et marketing à l’approche des fêtes de fin d’année à un freelance professionnel sur Codeur.com ! Pour cela, déposez votre projet gratuitement et recevez de nombreux devis de prestataires freelances professionnels et qualifiés pour vos besoins.

Rechercher un article

services

réseaux sociaux