14 av Garric CS60005, 15000 Aurillac

Une idée ? Un projet ? 

L'équipe de Carry web se tient à votre disposition.

actualités

 

Retrouvez régulièrement des extraits de l'actualité du numérique selon plusieurs catégories de contenus. 

Liens utiles

Réseaux sociaux

 

Accueil > Actualités

"Le multimédia à portée de tous"

SUPPORT

14 av Garric CS60005, 15000 Aurillac

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Législations Réalisations Nouvelles Technologies Cybersécurité Navigateur Web Community Management

La méthodologie de l'outbound marketing

26/03/2023

La méthodologie de l'outbound marketing

1) Qu’est-ce que la méthodologie de l’inbound marketing ? 

 

L’outbound marketing, également appelé marketing sortant, est une stratégie de marketing qui consiste à diffuser un message à grande d'échelle dans le but d’atteindre un grand nombre de clients potentiels. Cette méthode, qui est tout le contraire de l’inbound marketing, inclut des publicités à la télévision, des emails de masse, des messages promotionnels, des appels téléphoniques, ou toute autre action directe ayant pour rôle de stimuler de l’intérêt chez le client, de l’attirer vers l'entreprise, et de l’intéresser davantage aux services ou aux produits de l’entreprise. Bien que cette méthode ait été notifiée pour son caractère intrusif, elle reste tout de même une stratégie importante pour beaucoup d’entreprises. Elle peut être tout à fait efficace si les messages sont pertinents et ciblés en fonction des besoins et des attentes des clients cible. C’est pour cela qu’il est important que la société connaisse parfaitement son public pour réussir à atteindre ses objectifs de vente avec cette méthode.

 


2) Les 5 étapes de la méthode de l’inbound marketing

 

Pour que la méthode d’outbound marketing soit efficace, il va falloir suivre plusieurs étapes.

 

 

Étape 1 : Identifier le public cible 

 

Avant de se lancer dans une campagne d’outbound marketing, il est important d’identifier clairement son public cible et de définir les canaux de communication qui sont les plus pertinents. 

 

En effet, connaître son public cible, c'est savoir : 

 

-    Son sexe
-    Son âge
-    Son environnement
-    Sa situation familiale
-    Sa situation économique
-    Sa situation professionnelle
-    Ses valeurs et ses engagements
-    Ses codes
-    Ses besoins
-    Ses attentes
-    Ses motivations d’achat
-    Ses habitudes de vie et de consommation
-    Son univers
-    Ses données géographiques
-    Ses centres d’intérêts et loisirs
-    Sa personnalité.

 

Par exemple, selon l’âge de votre cible, vous ne vous adresserez pas de la même manière et les canaux de diffusion de votre message seront différents. Plus les clients sont âgés, plus votre stratégie d’outbound marketing sera un succès. Effectivement, ces personnes-ci ont l’habitude de ce levier de marketing et sont donc plus à l’aise et les publicités télévisées, la radio, les prospectus, etc. 

 

 

Étape 2 : Définir les objectifs 

 

Maintenant que le public cible est identifié, il faut définir des objectifs précis. 

 

Définir des objectifs permet d’avoir une direction claire, de savoir où l’on va, à quelle vitesse et de clarifier sa vision. L’entreprise peut s’assurer que toutes les actions entreprises sont alignées sur cette direction. En plus du sentiment d’accomplissement des employés lorsque les objectifs sont atteints, ils permettent de mesurer les résultats et de suivre les performances de la société. Cela offre une vision d'ensemble pour savoir si la stratégie mise en place est efficace ou s’il est nécessaire de l’ajuster pour obtenir les résultats escomptés. Enfin, s’il est nécessaire de modifier la stratégie, les objectifs quantifiables permettent de savoir les domaines sur lesquels l’entreprise doit s’améliorer pour pouvoir y remédier de manière certaine. 

 

Fixer des objectifs oui, mais lesquels ? Ces objectifs varient en fonction des besoins de l’entreprise. Voici quelques exemples d’objectifs possibles : 

 

  • Générer des leads : c’est l’un des principaux objectifs des entreprises. Cela permet à une entreprise d’identifier les personnes intéressées par ses services et ses produits. Ainsi, en se concentrant sur ces personnes-là, la société augmente ses chances de les convertir en clients. En parallèle, elle peut se créer une base de données de clients potentiels efficace pour les prochaines campagnes marketing.
  • Augmenter les ventes : la méthode de l’outbound marketing peut aussi être utilisée pour augmenter les ventes d’une entreprise en incitant les clients à acheter ses services ou ses produits. Cela permettra donc à une entreprise de générer des revenus, de se pérenniser sur le long terme, de renforcer sa position sur un marché spécifique, d’augmenter la valeur, de fidéliser sa clientèle.
  • Renforcer la notoriété de la marque : pour renforcer sa notoriété, une entreprise doit se faire connaître. Pour cela, la diffusion de message à grande échelle est idéale. Aujourd’hui, il est vital pour une entreprise de se positionner sur une image de marque claire et précise et de gagner sans cesse en notoriété. La concurrence est très rude, et ce, sur de plus en plus de marché. Elle doit donc se différencier. Une bonne notoriété peut avoir un impact positif sur la perception qu’ont les consommateurs de la marque et sur leur décision d’achat. Une entreprise connue et appréciée attirera plus facilement du public. En parallèle, elle fidélisera plus aisément ses clients actuels.
  • Promouvoir un événement : promouvoir des événements lors du lancement d’un nouveau produit offrira la possibilité à une entreprise d’attirer l’attention de clients potentiels, générer de l’engagement, augmenter sa visibilité, améliorer sa notoriété et se donner de la crédibilité auprès de clients potentiels, des clients déjà fidélisés, mais aussi des fournisseurs et des concurrents. Il est donc fortement recommandé de ne pas hésiter à le faire pour augmenter les ventes et accroître sa croissance sur le long terme.
  • Cibler des segments de marchés spécifiques : pour maximiser l’efficacité d’une campagne d’outbound marketing, cibler des marchés spécifiques est une très bonne idée afin que les messages envoyés soient pertinents et susceptibles d’intéressés. Premièrement, lorsqu’une entreprise cible un marché, elle se concentre sur un groupe de clients potentiels avec des besoins, des attentes et des préférences similaires. Il est donc plus simple d’adapter sa communication. Deuxièmement, l’entreprise se démarquera plus facilement de sa concurrence en visant un marché de niche avec une offre de produit à valeur unique. Enfin, en se centralisant sur un marché, une niche, la société gagnera en crédibilité en améliorant sa réputation et sa notoriété et développant une expertise dans le domaine souhaitait.

 

 

Étape 3 : Concevoir le message publicitaire 

 

Le message publicitaire doit être percutant pour attirer l’attention de la cible, mais pas seulement. Il doit être conçu de manière à convaincre le public d’acheter un produit ou un service, mais pour cela, il doit être adapté à la cible. Pour un message publicitaire saisissant, il faut : 

 

  • Connaître sa cible pour adapter le ton, le support de communication, l’heure de diffusion
  • Définir le but du message pour qu’il soit pertinent avec les attentes de l’entreprise
  • Trouver un angle original pour se démarquer de la concurrence et marquer les esprits du public
  • Choisir le ton adapté, car il devra varier en fonction de la cible
  • Utiliser des visuels impactant pour garder l’attention du public
  • Rédiger le message et ne pas hésiter à passer par des professionnels pour le faire afin d’atteindre les objectifs souhaitaient sans encombre.

 

 

Étape 4 : Diffuser le message publicitaire

 

La cible a été définie, les objectifs ont été déterminés et le message a été rédigé avec le ton adéquat. Maintenant, il faut le diffuser. Pour cela, le support sera choisi en fonction de la cible. Il peut très bien s’agir d’une campagne à la télévision, à la radio, dans les journaux, sur les sites internet, sur les réseaux sociaux, une campagne d’affichage publicitaire ou de distribution de flyers, etc. Voici quelques petits conseils supplémentaires pour diffuser un message efficace

 

  • Utiliser des visuels attrayants pour capter l’attention du public
  • Utiliser un langage simple et clair pour que le message soit facilement compréhensible
  • Utiliser des CTA (call to action ou appel à l’action, en français) pour inciter le public cible à prendre les mesures souhaitaient par l’entreprise
  • Planifier la diffusion de la publicité en fonction des habitudes de consommation de votre média et de votre public cible
  • Surveillez et ajuster la publicité en fonction des résultats pour maximiser son impact.

 

 

Étape 5 : Mesurer les résultats 

 

Une fois la campagne lancée, il est crucial pour l’entreprise d’en mesurer les résultats afin de déterminer si elle a été efficace ou non, et ainsi, d’ajuster si nécessaire la stratégie en conséquence. Cela permet également de comprendre ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné, d’identifier les éléments à améliorer pour les prochaines campagnes, et de justifier les dépenses publicitaires. Pour mesurer au mieux ces résultats, voici 2 astuces incontournables : 

 

  • Identifier les indicateurs clés de performances (KPI) : les KPI sont des indicateurs qui permettent de quantifier les résultats d’une campagne. Ainsi, il est facile de voir et de comprendre ce qui a été concluant et ce qui ne l’a pas été. Quelques exemples : le taux d’audience, le taux de clic, le taux de conversion, le coût par acquisition, le retour sur investissement (ROI), etc.
  • Utiliser des outils d’analyse : il existe de nombreux outils en ligne de suivi et d’analyse qui permettent de mesurer facilement ces résultats : Google Analytics, Facebook Analytics, et les rapports fournis par les plateformes publicitaires.

 

 

3) 5 avantages de la méthode de l’outbound marketing

 

outbound-marketing-avantages-inconvénients-carry-web

 

L’outbound marketing est une méthode traditionnelle qui a déjà fait ses preuves en termes d’efficacité. Plusieurs avantages : 

 

  • Grande portée : cette méthode permet de toucher un maximum de personne en même temps. Les publicités à la télévision, les affichages publicitaires, les journaux, les réseaux sociaux ont une portée très large et touchent ainsi un public plus vaste que les campagnes de marketing digital ciblées. 
  • Facilité de mesure : grâce à de nombreux indicateurs, il est simple de mesurer les résultats des campagnes. 
  • Large choix de supports : cette méthode peut être utilisée via différents supports publicitaires et permet ainsi d’être efficace quelle que soit la cible.
  • Impact fort : souvent diffusée à grande échelle, ces campagnes peuvent avoir un impact très fort si elles sont bien conçues.
  • Image de marque : la méthode de l’outbound marketing permet de contribuer à l’image de marque d’une entreprise grâce à des messages forts et percutants.

 

 

4) 5 risques liés à la méthode de l’outbound marketing

 

Cependant, il est important de noter que cette méthode présente des inconvénients important qu’il ne faut pas négliger tels que : 

 

  • Coût élevé : les coûts de cette méthode peuvent être très élevés, notamment pour les campagnes publicitaires télévisées ou radio. C’est généralement un grand investissement pour les entreprises si elles souhaitent atteindre leur cible.
  • Invasive : cette stratégie est perçue comme très invasive par certains consommateurs. Les mails non sollicités, les appels de vente et la publicité agressive sont considérées comme indésirables et conduisent les clients à se désintéresser de la marque. Il est important de faire attention à ce facteur lors de la diffusion du message.
  • Mauvaise image de marque : du fait de son caractère invasif, les messages publicitaires de masse peuvent donner l’impression que l’entreprise essaie de forcer son produit ou service sur le marché, ce qui peut donc nuire à sa réputation.
  • Concurrence intense : beaucoup d’entreprises utilisent la méthode de l’outbound marketing et il peut être difficile de se démarquer de la concurrence pour se faire’ remarquer des clients.
  • Réglementation : les messages publicitaires diffusés dans le cadre de la méthode de l’outbound marketing peuvent violer, dans certains cas, des réglementations en matière de marketing telles que les loirs sur la protection de la vie privée et les lois anti-spam.

 

 

Lauriane Martinez 
Auteure initiale 
Source : https://www.iandyoo.com
Source : https://ingrowth.fr

La méthodologie de l’inbound marketing

12/03/2023

La méthodologie de l’inbound marketing

La méthode de l’inbound marketing est une stratégie qui consiste à amener les clients vers le site Internet d’une entreprise. Cette tactique est de plus en plus utilisée par les sociétés. Mais pour qu'elle fonctionne, il faut qu’elle soit bien menée.

 

1) Qu’est-ce que la méthodologie de l’inbound marketing ? 

 

L'inbound marketing, connu également sous le nom de “marketing entrant”, est une stratégie ayant pour but d’attirer, de faire venir le client jusqu’à l’entreprise et non l’entreprise jusqu’au client. Il s’agit là du contraire de la méthode de l’outbound marketing qui consiste davantage à faire appel à la pratique continuelle de la publicité et à solliciter de manière agressive avec des messages commerciaux directs, pour faire la promotion d'un produit. L’inbound marketing est une méthodologie très performante qui a pour finalité de convertir ces prospects en leads qualifiés, puis en clients satisfaits, en leur offrant une expérience d'achat personnalisée et en créant un lien de confiance en fournissant un contenu de qualité, qui répond à leurs besoins et attentes et qui les amènent à s’intéresser naturellement à l'entreprise et à ses produits. Cette stratégie redoutable consiste à accélérer la croissance d’une entreprise grâce à des relations étroites, durables et de confiance avec ses consommateurs, clients et prospects. Reposant sur la création de contenu utile, personnalisé et pertinent, elle permet aux entreprises de devenir leur propre média. 


2) Les étapes de la méthode de l’inbound marketing 

 

La stratégie de l’inbound marketing comporte 4 grandes étapes : 

 

Étape 1 : Attirer des visiteurs 

 

La première étape consiste à attirer l’attention de prospects en créant du contenu intéressant et utile pour eux dans le but d’augmenter le trafic du site web. En effet, l’objectif est que les utilisateurs s’engagent dans une relation avec l’entreprise grâce à l’information et le message qui est transmis. Au préalable, il est donc important d’avoir bien défini ses personas afin de proposer un contenu pertinent en fonction de la cible. Un buyer persona est une représentation fictive du client type d’une entreprise. Basé sur des données démographiques, comportementales et psychologiques, il permet de mieux cerner les besoins, les attentes et les préférences de la cible ainsi que les canaux de contenus qui sont susceptibles de le toucher au maximum. 
Outil marketing essentiel permettant à une entreprise de se mettre dans la tête de son client idéal, il aide les sociétés à personnaliser leur contenu en fonction des caractéristiques et des intérêts spécifiques de leur public pour développer des stratégies marketing plus efficaces et plus ciblées. Certes, le but est d’augmenter le trafic du site, mais il n’est pas question d’attirer n’importe qui. Il faut un volume de qualité. Les clients potentiels, les personnes que l’on a attirées, doivent nourrir un véritable intérêt pour l’entreprise et ses produits. Cela peut être réalisé par le biais de blogs, de vidéos, de podcast, de livres blancs, d’infographies, etc., afin d’optimiser sa présence dans les moteurs de recherches. 

 

Veiller au SEO : 

 

Il est important pour attirer de nouveau prospects de mettre en place une stratégie SEO efficace. Pour cela, plusieurs petites règles à suivre : 

  • Identifier les mots clés à utiliser fréquemment dans le but d'optimiser ses chances de référencement
  • Structurer le site en accordant une attention particulière à l’arborescence du site pour une meilleure expérience utilisateur
  • Optimiser la vitesse de téléchargement du site en optimisant la taille des images par exemple
  • Avoir un site web responsive afin qu’il soit supporté par tous les supports (tablettes, mobiles, etc.) permet également d’améliorer le référencement.


Le contenu de qualité : 

 

Pour cela, comme vu précédemment, il faut identifier sa cible afin de communiquer de façon adéquate avec les personnes souhaitées sur les bons sujets. Ensuite, on peut miser sur un blog et des actualités. Ces articles offrent la possibilité à une entreprise de mettre en avant son histoire et ses produits, de valoriser son savoir-faire et son professionnalisme. En plus d’améliorer sa visibilité sur Internet et ainsi d’augmenter son trafic, ces articles permettre de déterminer l’image de marque et le ton avec lequel l’entreprise s’adresse à son public. 


Les médias sociaux : 

 

Si 35.6 millions de visiteurs uniques se connectent sur les réseaux sociaux tous les jours, alors les entreprises ont tout intérêt à y être également afin de se positionner, mais pas que : 

  • Développer leur image de marque
  • Atteindre de nouveaux clients potentiels
  • Renforcer leur relation avec leur communauté.
  • Fidéliser et engager leur communauté
  • Accroître leur visibilité et leur notoriété
  • Collecter des données
  • Promouvoir leurs produits et leurs services
  • Gérer leur e-réputation. 


Le référencement payant : 

 

Même s’il n’est pas essentiel à la méthode de l’inbound marketing, une entreprise peut aussi avoir recours au SEA (Search Engine Advertising), au référencement payant. Ces publicités payantes, mais ciblées, permettent aux entreprises de booster leur stratégie d’inbound marketing en plaçant des annonces sur les pages de résultats des moteurs de recherches. Plusieurs avantages : 

  • Augmenter leur visibilité 
  • Cibler des clients potentiels 
  • Contrôler les coûts 
  •    Mesurer le retour sur investissement. 


Étape 2 : Convertir les visiteurs en leads

 

Maintenant que les prospects ont été attirés, il faut les convertir en lead. Nous appelons lead, une personne qui se situe entre le prospect et le client. Il correspond à la cible choisie et s’intéresse à l’entreprise, à ses produits et représente ainsi le potentiel de devenir un futur client. Il a seulement besoin d’être davantage conseillé. Pour convertir ce prospect en lead, il va falloir lui proposer des contenus exclusifs ou des offres intéressantes en échange de ses coordonnées pour pouvoir rester en contact avec lui. En effet, les visiteurs d’un site web (les prospects) vont, par exemple, lire un article qui les intéresse et repartir aussi tôt. La difficulté résulte dans la capacité à trouver comment déclencher quelque chose chez ce visiteur de sorte qu'il ait envie de revenir ou que la société en question revienne à lui. Pour l’inciter à laisser ses coordonnées, il est préconisé de mettre à la disposition du client un formulaire ou seule l’adresse mail est à rentrer pour qu’il puisse s’abonner à la newsletter par exemple. 

 

Il y a également la possibilité de proposer un essai gratuit, il rentre quelques informations personnelles et peut commencer simplement son essai. Il est aussi conseillé de mettre en place du tracking et du cookie-matching. Il s’agit de deux techniques de récoltes des données utilisées fréquemment dans le marketing et la publicité en ligne. Pas de panique, la réglementation est très stricte depuis la mise ne place du RGPD afin d’assurer la protection des données personnelles des utilisateurs. Plusieurs outils ont été conçus pour accompagner les entreprises dans cette phase de conversion. En voici 5 : 

 

Le formulaire de contact : 

 

C’est un outil simple et efficace pour récolter une adresse mail et ainsi rester en contact avec un visiteur. Cette démarche l’encouragera à s’inscrire pour recevoir des offres spéciales ou des informations supplémentaires.

 

Call-to-action : 

 

Également appelés les “appels à l’action” ou CTA, ces petits boutons convertissent plus qu’on ne le pense. Faciles à placer sur les pages du site Internet ou dans les articles, ils doivent être visibles et clairs dans leur message. Ils sont un axe essentiel du tunnel de conversion.

 

Landing page : 

 

Ces landing page, “page d’atterrissage” en français, sont spécialement conçues pour répondre à un besoin spécifique et récolter des données sur les personnes qui visitent le site. Cette page est externe au site, elle ne comporte aucun menu et permet de “bloquer” le visiteur afin qu’il fasse ce qu’on attend de lui. Et qu’est-ce que l’on attend de lui ? Qu’il s’abonne, afin de pouvoir lui envoyer régulièrement des informations et par la suite, le convertir en client. Elles sont, dans la plupart des cas, composées de formulaire, de call-to-action et d’offres spéciales.

 

Les pop-ups : 

 

Des fenêtres pop-ups peuvent être utilisées pour inciter les visiteurs à fournir leurs coordonnées en échange d’offres spéciales ou de contenus exclusifs. Ces fenêtres peuvent être pénibles pour les utilisateurs, cependant, elles sont efficaces en termes de conversion. 

 

Chatbots : 

 

Un chatbot, ou agent conversationnel, est un programme informatique utilisé dans les sites Internet pour engager la conversation avec les visiteurs du site et collecter leurs données pour le suivi. Il y a plusieurs avantages : 

  • Améliorer l’expérience utilisateur avec un support et une assistante en temps réel
  • Une disponibilité 24/7, car ils continuent de fonctionner même en dehors des heures d’ouverture de bureau
  • Collecter les données sur les demandes des utilisateurs et les comportements en ligne pour permettre à l’entreprise d’améliorer ses services et produits par la suite 
  • Améliorer la conversion en répondant à toutes les questions des visiteurs sur les produits et services de la société.


Étape 3 : Conclure les leads en clients

 

Maintenant que vous avez converti les visiteurs en leads, il va falloir conclure de sorte qu'ils deviennent des clients. Pour cela, il est possible de leur proposer des offres personnalisées, adaptées à leur profil et à leurs besoins. L’idée va être de nourrir ces futurs clients grâce à du contenu de blog, un suivi personnalisé, un parcours d’achat adapté et individualisé. Cette étape s’appuie sur des techniques marketings de lead scoring ou encore de lead nurturing :  

 

Le lead scoring : 

 

Cette technique permet d’attribuer une note à un client potentiel en fonction de son engagement et de son comportement sur le site Internet. Ainsi, l’entreprise peut hiérarchiser les leads en fonction de leur score pour décider les actions à entreprendre pour les convertir en client. 

 

Le lead nurturing : 

 

Cette technique marketing consiste à renforcer une relaxation marketing entre une société et ses futurs clients. Cela consiste à les nourrir avec une offre personnalisée et ciblée. Ainsi, une relation de confiance est établie, le client est plus engagé durant tout le parcours d’achat et la conversion est plus simple.


Étape 4 : Fidéliser les clients

 

Enfin la dernière étape ! 

 

Cette fois, il va falloir fidéliser ces nouveaux clients. Pour cela, il est important de leur fournir un service de qualité et sur mesure. Un client satisfait convertira beaucoup plus de leads en client qu’une entreprise ne le fera. Aujourd’hui, les avis clients sont très regardés sur Internet. En effet, 87 % des français déclarent lire les avis clients avant de passer à l’achat. Il est donc primordial pour une société que ces nouveaux clients deviennent ambassadeurs de leur marque. Pour cela, il ne faut pas hésiter à demander des avis aux clients pour pouvoir améliorer ses services et produits, de plus, les clients joueront un rôle important dans les décisions de l’entreprise et se sentiront ainsi concernés. Les mails personnalisés, les offres promotionnelles, les cartes de fidélité et encore beaucoup d’autres outils et techniques représentent des leviers existentiels pour la fidélisation des clients. 

 

avantages-inconvénients


3) 3 avantages de la méthode de l’inbound marketing

 

La méthode de l’inbound marketing comporte plusieurs avantages, notamment : 

  • Méthode moins coûteuse : il s’agit d’une stratégie moins coûteuse et moins intrusive que les stratégies de marketing traditionnelles telles que la publicité ou la prospection commerciale 
  • Amélioration de la notoriété de l’entreprise : grâce au contenu de qualité et personnalisé, l’entreprise se positionne comme experte dans son domaine, l’image de marque est bien défini et la présence en ligne est assurée
  • Création d’un climat de confiance : cette stratégie repose sur un accompagnement personnalisé et établi en fonction des besoins et attentes des clients. La relation personnalisée permet d’établir un lien de confiance ;


4) 3 risques liés à la méthode de l’inbound marketing 

 

Malheureusement, comme toute stratégie, cette méthode comporte également des risques qui sont importants à connaître pour que les objectifs de la campagne soient atteints : 

  • Des ressources et des efforts importants : la mise en place de cette stratégie représente des ressources et des efforts importants qui ne peuvent être négligés pour que cela soit une réussite. Il est donc important d’en avoir bien conscience avant de démarrer
  • Des résultats à moyen ou long terme : cette stratégie doit être bien mise en place et sur le long terme ! C’est une méthode qui prend du temps et les résultats ne se manifestent pas toujours immédiatement. 
  • Une conversion incertaine : comme pour toute stratégie, le résultat positif ne peut être garanti à 100 %. Il faut donc que la stratégie mise en place soit réfléchie et efficace pour maximiser les chances de succès. 

 

Lauriane Martinez
Auteure initiale 
Source : https://www.webconversion.fr/ 
Source : https://www.comexplorer.com/
Date : 17 août 2021

Comment bien piloter son planning éditorial ?

12/02/2023

Comment bien piloter son planning éditorial ?

En concomitance des sites Internet où les entreprises peuvent présenter leurs offres de services et de produits, il est préconisé d’utiliser les réseaux sociaux pour les mettre en avant ainsi que leur structure. Mais attention, il faut le faire de manière pertinente, organisée et en suivant quelques règles. Nous appelons cela établir un planning éditorial.

 

1)    Le planning éditorial 

 

a)    Qu’est-ce qu’un planning éditorial ? 

 

Un planning éditorial (ou calendrier éditorial) est un outil de pilotage pour la création de contenu. Il permet de planifier et d’anticiper le contenu web sur une période donnée grâce à une stratégie de contenu efficace. Il permet de : 

-    planifier l’objet de la publication
-    planifier les objectifs de la publication
-    planifier les dates de publication 
-    définir la fréquence de publication
-    définir les personnes assignées aux différentes tâches (rédaction, création du visuel, publication du post…)
-    et encore beaucoup d’autres choses…

 

b)    Les 10 avantages d’un planning éditorial ?

 

L’organisation est le point clé de ce planning éditorial. Pour ne rater aucun événement et ne plus subir l’angoisse de la page blanche, ce calendrier offre la possibilité de définir tous les éléments nécessaires au bon déroulement des rendus marketings.

Voici 10 avantages indéniables du calendrier de contenu : 

 

  • Avoir une vue d’ensemble sur le futur contenu : l’entreprise sait ce qu’il faut publier, quand il faut le publier, et qui le publie, sans oublier l’état d’avancement des tâches à réaliser.
  • Centraliser les tâches à réaliser : toutes les missions qui gravitent autour de la création de contenu seront rassemblées au même endroit, ce qui offre une organisation optimale au sein des équipes concernées.
  • Maintenir un rythme durable : un rythme de publication régulier sera défini pour chaque canal de communication dans le but de définir une temporalité claire et ainsi créer des habitudes chez l’audience. 
  • Augmenter le trafic vers le site Internet : donner envie aux prospects grâce aux publications d’aller visiter le site, d’en savoir plus sur la structure et son offre de produit et de service. Éveiller la curiosité pour mieux les fidéliser par la suite. 
  • Améliorer l’image de l’entreprise : une entreprise présente en ligne est une entreprise qui s’inscrit et qui se positionne fermement sur un marché tout en répondant aux besoins actuels d’une audience connectée.
  • Mettre en avant l’entreprise : il ne faut pas hésiter à mettre en avant sa société sur les réseaux sociaux (histoire, équipe, RSE, engagements,...). C’est l’endroit idéal pour développer son image de marque. De plus, les prospects attachent de plus en plus d’importance à supprimer les barrières entre entreprises et consommateurs et apprécient énormément le storytelling. 
  • Mettre en avant les services et les produits : les réseaux sociaux permettent aussi de créer des campagnes marketing. Il convient de mettre en exergue les nouvelles sorties de produits, les événements commerciaux, mais aussi l’offre déjà implantée pour valoriser le savoir-faire.
  • Créer et maintenir un lien de proximité : les publications fréquentes permettront à l’entreprise d’échanger régulièrement et en direct avec sa communauté sur des questions ou des sujets annexes. Les clients auront la sensation d’échanger directement avec une personne et non une structure et ainsi, cela humanisera la marque. 
  • Fidéliser la clientèle : à travers les réseaux sociaux, l’entreprise communique directement avec l’audience et apporte donc de la valeur, à un service ou un produit, ce qui fidélisera la clientèle.
  • Planifier et maintenir son budget : le planning offrira une vue d’ensemble du budget. Il sera simple de savoir où il est dépensé, pourquoi, le coût de création et de diffusion pour mieux l’optimiser par la suite si nécessaire. 

 

2)    Comment créer son planning éditorial 

 

carry-web-planning-editorial

 

a)    5 étapes pour créer son planning éditorial 

 

Pour un planning éditorial efficace, il a plusieurs étapes à suivre.

 

Étape 1 : Définir les personas 

 

Un persona est un personnage semi-fictif qui représente un ensemble de personnes ayant la même problématique que les clients d’une entreprise. Plus simplement, il s’agit des profils type de clients cible : âge, profession, besoins, attentes, exigences, centre d’intérêts…

En fonction de ce persona, il y a lieu de communiquer différemment auprès de la cible sur les réseaux sociaux.

Il faut être très précis et exhaustif dans la construction du persona. De plus, une entreprise peut définir plusieurs persona en fonction de l’offre qu’elle possède. Par conséquent, il faudra les classer et les prioriser selon le type de publication. 


Étape 2 : Analyser la concurrence

 

Il ne faut pas hésiter à jeter un coup d’œil à ce que font les concurrents. Que postent-ils ? A quelle fréquence postent-ils ? Cela permet d’avoir une vision d’ensemble du marché et de tous les acteurs qui sont présents. C’est indispensable pour bien se positionner et se démarquer. Il faut s’inspirer si l’on veut faire encore mieux

 
Étape 3 : Créer une charte éditoriale et une charte graphique 

 

Dans un premier temps, il faut définir le ton avec lequel l’entreprise va s’adresser à l’audience. Ce ton sera défini en fonction des personas qui auront été établis précédemment. Ainsi, la société pourra communiquer efficacement de manière précise et cohérente

Dans un second temps, la charte graphique. Elle va déterminer l’identité visuelle qui sera présente sur les réseaux sociaux et distinguera la marque de l’entreprise d’une autre. Elle est très souvent identique à celle utilisée sur le site Internet de l’entreprise pour ne pas perdre le client, éviter toute confusion et pouvoir être identifiée facilement


Étape 4 : Classer les idées de contenus

 

Il y a une infinité de contenus possibles à mettre en place. Mais la question à se poser, c’est : quels objectifs je cherche à atteindre ? Il faudra, en amont, définir des objectifs pour être plus efficace ; créer du contenu pour créer du contenu, ça n’a aucun intérêt.

L’entreprise est libre de s’exprimer sur ses réseaux sociaux et il ne faut pas hésiter à varier le contenu tout en gardant une ligne de conduite. Grâce aux différentes publications, la société pourra renforcer son audience. 


Étape 5 : Arranger les informations dans un tableau  

 

Tout ça, c'est très bien, mais il faut le mettre à plat que cela soit efficace. Même s’il n’y a pas de règle immuable, toutes ces informations prendront très souvent la forme d’un tableau. L’intérêt de ce tableau, c’est que toutes les personnes concernées puissent y avoir accès et qu’il soit intuitif. Il contiendra le plus souvent : 

-    Le type de contenu (le visuel : infographie, photo, vidéo…)
-    Le thème de la publication (événement, équipe, actualité…)
-    Le texte de la publication 
-    La personne responsable de la tâche 
-    Les deadlines 
-    Les dates de publication
-    Les réseaux sociaux sur lesquels seront postées les publications 

 

b)    CARRY WEB est là pour vous 

 

Une présence régulière et de qualité sur les réseaux sociaux permet à une entreprise de se pérenniser et de fédérer une communauté tout en valorisant son image de marque et en apportant une crédibilité à son offre.

 

CARRY WEB accompagne les sociétés et organisations de toutes tailles dans la gestion de leur communication sur ces plateformes. Nous offrons à nos clients un accompagnement mensuel, professionnel et de qualité dans la création et la mise en place d’une stratégie de communication, d’une ligne éditoriale et de créations de contenus créatifs sur les réseaux sociaux.

 

Nous utilisons un outil de gestion de projet collaboratif qui permet l'échange instantané de fichiers, la consultation et la validation des actions menées à tout moment.

 

Plus d'infos : https://www.carry-web.com/Communication-Digitale.z.htm

 

Lauriane Martinez
Auteure initiale
Source : www.plezi.co/fr/
Source : fr.sendinblue.com/
Date : 24/03/2021
Source : www.youlovewords.com/

La protection des données

29/01/2023

La protection des données

L’occasion de faire le point sur les bonnes pratiques à adopter pour protéger les informations personnelles, professionnelles et bancaires en ligne. 

 

La Journée Européenne de la protection des données, qui a eu lieu le samedi 28 janvier 2023, a été instituée par le Parlement européen afin de sensibiliser les citoyens à l’importance de la protection de leurs données personnelles et de promouvoir une culture de respect de la vie privée des internautes. L’occasion de faire le point sur les bonnes pratiques à adopter pour protéger les informations personnelles, professionnelles et bancaires en ligne. 

 

Renforcer vos mots de passe


La protection des données commence par la sécurisation des différents comptes en ligne. Ils sont personnels, confidentiels et doivent être uniques pour chaque service utilisé. En effet, les mots de passe sont une partie essentielle de la sécurité de la vie en ligne. Ils protègent les comptes et les  informations personnelles contre les cybercriminels qui cherchent à accéder aux données des personnes de manière illégale. C'est pourquoi il est important de prendre le temps de renforcer les mots de passe afin de protéger au mieux les comptes et les données personnelles.


Voici quelques conseils pour renforcer les mots de passe :

 

  • Utiliser des mots de passe uniques pour chaque compte : il est important de ne pas utiliser le même mot de passe pour plusieurs comptes. Effectivement, si un cybercriminel parvient à découvrir un mot de passe sur un compte, il pourrait essayer de l'utiliser sur d'autres comptes, ce qui pourrait entraîner la compromission et une incidence sur plusieurs des comptes concernés.
  • Utiliser des mots de passe complexes : les mots de passe complexes sont plus difficiles à cracker. Pour créer un mot de passe complexe, il est fortement conseillé d’utiliser à minima, une combinaison de lettres, de chiffres et de symboles. Dans la mesure du possible, il faut éviter d'utiliser des mots courants ou des informations personnelles qui pourraient être facilement trouvées en ligne (comme votre nom, le prénom de votre animal de compagnie ou encore votre date de naissance).
  • Changer régulièrement les mots de passe : il est recommandé de changer régulièrement les mots de passe, en particulier quand il y a un risque qu’ils aient été compromis ou si vous avez partagé votre mot de passe avec quelqu'un d'autre par exemple.
  • L’utilisation d’un gestionnaire de mots de passe peut être une bonne solution. En effet, ils sont des outils qui permettent de stocker et de gérer les mots de passe de manière très sécurisée. Ils donnent accès à la création de mots de passes complexes et uniques pour chaque compte, et les mémorise en toute sérénité. 

 

En suivant ces conseils, la sécurité des mots de passe est renforcée et les comptes protégés au mieux. Il ne faut pas oublier que la sécurité en ligne est une responsabilité partagée. Il faut donc veiller à prendre le temps de protéger les mots de passe et faire preuve de prudence sur le web.

 

Faire des sauvegardes régulières


Tant dans l’usage personnel que professionnel, les appareils numériques contiennent des données qui sont parfois irremplaçables. Tous ces appareils peuvent, pour x raisons, s’endommager ou être endommagés, entraînant une perte, parfois irréversible des données.

 

Les sauvegardes régulières sont donc essentielles pour protéger les données et assurer la continuité des activités. En effet, il est important de faire des sauvegardes récurrentes des fichiers pour éviter de perdre tout ou partie du travail réalisé en cas de panne d’ordinateur, de virus informatique ou de tout autre désagrément technique.


Pour cela, il faut prévoir une sauvegarde complète quotidienne. Il est possible de configurer son ordinateur pour qu'il effectue automatiquement des sauvegardes à des moments précis de la journée par exemple. Il est également conseillé de veiller à vérifier régulièrement la qualité des sauvegardes et que tous les fichiers soient intacts. Ainsi, effectuer des backups des données, permet d’être sûr de ne pas perdre de données en cas de problème informatique. 

 

Ne pas négliger les mises à jour


Les mises à jour sont essentielles pour garantir l’intégrité des données personnelles, car elles corrigent les failles de sécurité. Elles concernent donc les appareils informatiques (ordinateurs, smartphones, tablettes et objets connectés), les logiciels et les applications web et mobiles.  
Plus le système d’exploitation d’un appareil ou d’un logiciel vieillit, plus les cybercriminels sont susceptibles d’y identifier une brèche par laquelle il devient possible d’accéder à votre appareil ou à votre logiciel et d’en prendre le contrôle afin de s’y introduire pour dérober toutes sortes de données personnelles. 


Plusieurs conseils à ce sujet : 

  • Configurer son ordinateur pour qu'il installe automatiquement les mises à jour : la plupart des systèmes d'exploitation proposent une option qui permet d'installer automatiquement les mises à jour. Cela permet de ne pas avoir à s’en préoccuper et de s’assurer que l’appareil possède toujours la dernière version.
  • Installer les mises à jour dès qu'elles sont disponibles. Plus nous attendons, plus nous prenons le risque d’exposer l’ordinateur aux attaques de virus et de logiciels malveillants.
  • Vérifier régulièrement les mises à jour disponibles. Il est possible de le faire en allant dans les paramètres de l’appareil ou en utilisant un outil de mise à jour automatique.
  • Faire attention aux mises à jour tierces : il est recommandé de ne pas télécharger et d'installer des mises à jour tierces (c'est-à-dire provenant de sources autres que le fabricant de l’appareil ou du système d'exploitation utilisé). Ces mises à jour peuvent être malveillantes et compromettre la sécurité de l’appareil.

 

Protéger les boîtes mails


Les boîtes mails sont un moyen essentiel de communication et de partage d'informations tant dans la vie personnelle que dans la sphère professionnelle. Elles représentent également une cible de plus en plus fréquente pour les cybercriminels, qui cherchent à accéder aux données personnelles ou à tromper les internautes en utilisant des techniques de phishing, entre autres. C'est pourquoi il est important de protéger les boîtes mails pour éviter de devenir la cible de ces attaques. Pour éviter de se faire piéger par des emails suspects ou à l’usurpation d’identité, il existe des solutions de protections mails professionnelles. L’agence Z-INDEX est en mesure de vous proposer des solutions de protection efficaces et 100% françaises pour une protection totale de toutes vos boîtes mails et ainsi protéger l’intégralité de toutes vos données personnelles. 

 

Plus d’infos : https://www.zindex.fr/securisation-mailinblack/ 

Tout savoir sur les blogs

08/01/2023

Tout savoir sur les blogs

Non, les blogs ne sont pas démodés !  Bien au contraire, en 2022, 77% des personnes lisent régulièrement des blogs sur Internet. Cependant, il existe un grand nombre de blogs (570 millions en 2021) et ce chiffre est en constante évolution. Le premier a fait son apparition le 1er janvier 1994 avec le journaliste américain Justin Hall. A cette période, les gens s’en servaient principalement pour raconter leur vie, partager leur expérience personnelle et donner des conseils. Aujourd'hui, les blogs sont partie prenante de toutes les stratégies de communication. Ils en sont un axe essentiel et un canal particulièrement important pour la vente en ligne, entre autres.  

 

1.    Qu’est-ce que le blogging ? 

 

a)    Quel est le but d’un blog ?

 

Dans un premier temps, son étymologie. Blog est issu de l’aphérèse d’un mot composé, né de la contraction de Web log avec log signifiant registre ou journal. Ce terme a été employé pour la première fois par Jorn Barger en 1997. 

 

Maintenant, il faut définir ce qu’est le blogging. Il s’agit d'une page web animée par une ou plusieurs personnes. Ces personnes communiquent et publient régulièrement des actualités, des liens, des photos ou de courts textes. Le blog est donc une succession d’articles organisés et classés par genre, catégorie, dates… 

 

Le blog est un outil marketing très puissant qui peut avoir beaucoup de portée. Il peut s’agir d’une page internet reliée, ou non, à un site. Il va donc permettre d’améliorer et de développer l'interactivité de celui-ci et de mettre en valeur services et produits proposés. 

 

b)    Quels sont ses objectifs ? 

 

Améliorer la visibilité : 

 

Rédiger des articles de blogs régulièrement, qui traitent de différents sujets, permet d'améliorer la visibilité sur Internet et de toucher plus d’internautes. Le blog est un outil non négligeable pour booster le référencement naturel d’un site ou d’une page web et l’un des plus faciles. 

 

Petit rappel :

 

Également appelé SEO, le référencement naturel est l’art de bien se positionner dans Google pour améliorer sa visibilité en ligne. 

 

Lorsqu'un article est rédigé, il faut l’écrire pour répondre à une demande spécifique en mettant en avant l’offre de produits ou de services. Il ne faut pas avoir peur de se renseigner sur les principaux mots-clés recherchés par les internautes et de les inclure au texte. Ensuite, il faut le rédiger avec pertinence pour l’intégration de ces mots-clés. 

 

En termes de visibilité et de référencement, le blog permet aussi d’améliorer le netlinking. Tant pour le maillage interne, dont les moteurs de recherches raffolent et qui permet de mieux indexer les pages et plus rapidement, que pour les liens externes qui aide dans le référencement et donne à Google une preuve de confiance ce qui augmentera l’autorité du site. 


Générer du trafic : 

 

En effet, si le produit n’est pas connu ou pas suffisamment référencé, le blog permettra de gagner du trafic grâce à sa visibilité. 

 

Tous les articles pertinents apparaîtront aux yeux de tous ainsi que la qualité des produits et / ou services et des compétences que l’entreprise a à offrir. Un article sur les dernières actualités dans le secteur de ladite entreprise, ou une explication détaillée de son offre, qui se voit répondre à un grand nombre de demandes, permettront d’attirer de nombreux prospects et ainsi, les fidéliser par la suite. 

 

De plus, mettre en avant l’histoire, l'engagement ou les valeurs de l’entreprise dans la rédaction des articles, donnera une image professionnelle de celle-ci et créera un lien avec les visiteurs de la page. 


Communiquer sur un nouveau canal : 

 

Les réseaux sociaux semblent désormais inéluctables à une stratégie de communication et il est important de les intégrer mais il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. 

 

La création d’un blog offre également la possibilité à l’entreprise, comme à sa communauté, d'interagir sur les divers articles. Ainsi, cela favorise le développement de l’audience et permet de communiquer avec celle-ci indépendamment des autres plateformes. 

 

De plus, au-delà d’avoir la main sur la façon dont le contenu est visité, cela offre la possibilité de générer des réactions, des problématiques, des interrogations et des suggestions qui permettent d’améliorer le futur contenu et de créer un climat de confiance avec les interlocuteurs. Ainsi, l’image de marque est favorisée. 


Humaniser la marque :

 

Grâce au blog, l’entreprise peut donner un ton à sa marque, ce que l’on appelle plus communément : le ton de marque. 

 

A travers vos articles, elle peut mettre en avant son côté : accompagnateur, instructif, fiable, sérieux et professionnel. Ainsi, les interlocuteurs percevront de l’entreprise les valeurs qui la fondent ainsi que sa culture et ses employés.

 

Le blog offre l’occasion de donner une image moins institutionnelle et plus personnelle, plus proche, plus sympathique de l’entreprise. 

 

2. Comment construire un blog ? 

 

a)    Les 8 types de blog ?

 

Il existe 8 types de blogs différents afin de faciliter le positionnement dans une de ces catégories : 

8 types de blog

  1. Blog journalistique : qui traite de sujets de presse, d’actualité via des enquêtes, des interviews ou des reportages.
  2. Blog d’entreprise : déjà porteuse d’un site web, les entreprise mettent très souvent en place un blog afin de pouvoir communiquer plus rapidement, de manière réactive et interactive avec les utilisateurs ce qui facilité les communications. 
  3. Blog pédagogique : ce blog permet de développer des pratiques pédagogiques et collaboratives grâce à l’utilisation de fonctionnalités multimodales (textes, images, sons…).
  4. Blog de connaissances : situé entre le blog d’entreprise et le blog pédagogique, ce dernier offre la possibilité de transmettre des connaissances structurées sur divers sujets plus rapidement que via un site web.
  5. Blog d’objectifs personnels : conçu dans le but d’atteindre un objectif à moyen ou long terme, ses articles relatent de l’avancement vers cet objectif et permanent de la matérialiser. Il devient donc un outil de développement personnel performatif.
  6. Blog de guerre ou Warblog : impulsé dans un premier temps par les journalistes de guerre des Etats-Unis et ne disposant d'aucune contraintes éditoriales ou professionnelles, ce blog offre une liberté de ton aux rédacteurs.
  7. Blog de voyage : il propose des récits de voyages pour inspirer les plus intrépides à travers une expérience unique et réelle.
  8. Blog littéraire : ici, le blogueur peut publier lui-même ses textes en ligne ce qui lui permet de sauter la case “éditeur”. Ainsi, il dispose d’une liberté d'expression et de publication et se rapproche de ses lecteurs. 

 

b) 7 étapes pour tenir un blog

 

Définir les objectifs : 

 

Avant de commencer quoi que ce soit, il est nécessaire de définir les objectifs du blog. En effet, il y a lieu de savoir pourquoi le blog a été créé. Pour cela, il y a la possibilité de se référer aux 8 types de blogs énoncés plus haut afin de se positionner pour pouvoir ensuite en extraire des objectifs : 

  • personnels
  • qualitatifs
  • quantitatifs.


Définir une cible : 

 

Selon le type de blog sélectionné et les objectifs souhaités, la cible doit être définie. Pour s’aider par la suite et pouvoir s’y référer plus facilement et plus rapidement, un buyer persona peut être créé.

 

Petit rappel : 

 

Un buyer persona permet de se mettre à la place du client afin de mieux appréhender ses besoins. Une telle réflexion permet de définir comment l’entreprise peut l'aider à résoudre ses problèmes.


Définir un ton spécifique : 

 

Désormais, l’entreprise sait à qui elle doit s’adresser. Maintenant, il faut choisir comment s’adresser à cette cible et se baser sur ce ton pour la rédaction des articles. Plusieurs possibilités : 

  • le tutoiement 
  • le vouvoiement 
  • les émojis
  • les expressions
  • le gras 
  • l’italique
  • la voie active 
  • la négation 
  • le jargon 
  • etc.


Trouver des sujets d’articles : 

 

Les sujets d’articles sélectionnés doivent correspondre à la cible (donc persona). Pour éviter le syndrome de la page blanche : 

  • Naviguer sur différents blogs, s’inspirer, prendre exemple de certains sujets 
  • Écouter des podcasts ou les informations pour être toujours à jour des actualités et fournir un contenu actuel et à jour 
  • Consulter l’entourage ou les collègues, toutes les idées sont bonnes à prendre
  • Avoir toujours de quoi prendre des notes la journée, les idées peuvent arriver à tout moment.


Optimiser la tenue du blog : 

 

Un blog ça prend du temps et lorsqu’il faut fournir un contenu de qualité ce n’est pas une mince affaire. Plusieurs conseils à suivre : 

  • S’imposer des contraintes de temps pour ne pas prendre de retard et se retrouver débordé 
  • Utiliser le ton défini au préalable  
  • Classer les différents dossiers et tous les articles pour une organisation optimale
  • Chercher et créer une médiathèque d’images et de vidéos libres de droit
  • Utiliser des outils d’organisation, de retouche photo

 

Veiller à la qualité du contenu : 

 

Écrire dans un “bon français” est primordial. Inutile de préciser que les fautes d'orthographe sont à bannir. Au-delà de ça, c’est essentiel pour le référencement du blog : 

  • Utiliser un dictionnaire ainsi qu’un dictionnaire des synonymes pour varier le contenu des articles et éviter les répétitions
  • Donner des chiffres pour alimenter les propos, citer les sources pour persuader plus aisément les lecteurs et apporter de la crédibilité
  • Ajouter des images et des vidéos pour varier le contenu, illustrer les propos et faciliter la lecture 
  • Faire relire les contenus pour vérifier les fautes d'orthographes, éviter les coquilles et tenir compte des bons conseils 
  • Faire des paragraphes courts. Ne pas avoir peur des retours à la ligne ou de faire des listes à puces. Tout est bon à prendre pour améliorer la lisibilité des articles. 


Optimiser les performances de l’article : 

 

Après avoir rédigé l’article, il faut s’assurer que celui-ci soit lu, partagé et réponde aux objectifs fixés. Pour cela : 

 

  • Rechercher et utiliser les bons mots-clés pour le référencement naturel 
  • Placer des liens internes afin d’indexer et de renvoyer vers les pages du site
  • Utiliser des liens externes pour indexer la page actuelle et prouver sa fiabilité à Google ainsi qu’aux internautes 
  • Transformer les images en liens et ne pas oublier de leur donner un nom pour le référencement des images dans Google image
  • Utiliser les “Call-to-action” pour inciter les lecteurs à cliquer et les convertir en leads ou les renvoyer vers d’autres pages du site (selon le type de blog que vous tenez)
  • Partager les articles sur les réseaux sociaux pour créer de la visibilité au contenu et augmenter les visites sur votre site Internet
  • Faire des liens vers les autres articles pour améliorer leur visibilité et montrer la diversité du blog.


3) 4 tendances blogging pour 2023

 

4 tendances blogging pour 2023

 

Des articles de plus en plus longs : 

 

Il ne faut pas avoir peur d’écrire “trop” et de donner libre court à sa fibre rédactionnelle. Les lecteurs veulent du contenu long et pertinent, avec en moyenne 2 000 à 3 000 mots. 

 

De plus, Google privilégie également les articles longs en termes de référencement. Ne pas négliger les photos et les vidéos pour faciliter sa lecture et la rendre agréable. 


Du contenu court mais pertinent : 

 

Même si cela peut porter à confusion, c’est aussi très important d’inclure dans le calendrier éditorial du contenu court pour les personnes qui consultent les informations directement sur leur téléphone. Une phrase sur un ordinateur peut vite devenir un paragraphe sur un téléphone. 

 

Personne ne doit être oublié dans la stratégie de communication, chaque lecteur a son importance. 


La fréquence de publication des articles :

 

Les articles de blog doivent être publiés à intervalles réguliers (même jour, même heure). Cela permettra à l’entreprise de s’immiscer dans le quotidien de des lecteurs.

 

Des publications régulières favorisent également le passage des robots de Google sur les pages et amélioreront leur indexation. 


Les articles invités : 

 

Les articles invités ont pour but de faire connaître les produits d’une entreprise mais également ceux d’une autre. Il s’agit là d’un échange de bon procédé ou chaque entreprise peut partager son expertise et son savoir-faire en partageant leur audience.

 

Ils offrent la possibilité à chacune d’elles d’améliorer leur réputation.

 

Plus d’infos : https://www.carry-web.com/

 

Sources : 

- https://www.codeur.com/blog/idee-publication-instagram/
- https://www.codeur.com/blog/tendances-blogging/
- https://www.blogduwebdesign.com/5-outils-de-monitoring-seo-pour-booster-votre-referencement/

Rechercher un article

services

réseaux sociaux