11, Avenue de Fondeyre - 31200 Toulouse

Vous avez une idée, un projet ?

N'hésitez plus, CARRY WEB est à votre écoute !

actualités

 

Retrouvez régulièrement des extraits de l'actualité du numérique selon plusieurs catégories de contenus. 

Liens utiles
Réseaux sociaux

 

Accueil > Actualités

"Le multimédia à portée de tous"

SUPPORT

11, Avenue de Fondeyre
31200 Toulouse

Pourquoi l'arrivée de Chrome 100 et Firefox 100 fait trembler Internet

13/03/2022

Pourquoi l'arrivée de Chrome 100 et Firefox 100 fait trembler Internet

Les navigateurs Chrome 100 et Firefox 100 pourraient causer de gros dysfonctionnements au point que certains sites et divers services, parmi les plus populaires, ne seraient plus en mesure de s'afficher.

Mis à jour quasiment tous les mois, Firefox et Chrome vont prochainement fêter leur 100e version. Actuellement, Firefox en est à sa 97e version, tandis que Chrome a déjà franchi le cap de la 98e version. Ce qui signifie qu'au rythme actuel, au printemps, les deux souffleront leurs 100 bougies. Sauf contretemps, c'est prévu le 29 mars pour Chrome, et le 3 mai pour Firefox.

 

Toutefois, ce ne sera pas forcément la fête pour certains éditeurs de sites... En effet, Bleeping Computer rapporte que Mozilla a déjà anticipé ce passage à la version 100, et le problème, c'est que certains sites, parmi les plus populaires, ne fonctionnent plus ! Et pas des moindres puisque nos confrères rapportent que Yahoo ! ne s'affiche plus, tout comme le player d'Eurosport et Slack. À la place, un message d'erreur qui explique que le navigateur utilisé n'est pas supporté par le site. La liste complète des bugs est disponible sur cette page.

 

Un problème à trois chiffres
La raison de ce couac comparativement avec celui du bug de l'an 2000 ? Ce nombre à trois chiffres : 100. En effet, lorsque l'on accède à un site web avec un navigateur, depuis un ordinateur, une tablette ou un mobile, le serveur a besoin de l'identifier pour afficher correctement le site. C'est la fonction User-Agent (UA). Elle détecte l'éditeur du navigateur (Mozilla, Safari, Opera...), son moteur de rendu (AppleWebkit, Gecko) et donc sa version.

 

En fonction de la « carte d'identité » du navigateur, le serveur renvoie la version la plus adaptée du site web. Par exemple, si vous surfez depuis un mobile, le serveur affichera une version optimisée pour un mobile, et non une version miniature de la version pour ordinateur. Le problème, c'est que cette fonction n'a pas été conçue pour les nombres à trois chiffres.

 

D'ailleurs, au départ, elle n'avait pas été non plus conçue pour les nombres à deux chiffres, et lorsque les navigateurs ont atteint la version 10 pour la première fois, il y a un peu plus de 12 ans, de nombreux problèmes avaient été découverts, et rapidement corrigés. Chez Firefox, comme chez Chrome, on a donc anticipé le problème et de nombreux tests sont en cours ; du côté de Google, on assure que la plupart des dysfonctionnements ont été corrigés. Mais, comme certains subsistent, il faut trouver une parade imparable.

 

Deux parades envisagées
Ainsi, les développeurs de chaque navigateur ont un plan B comme l'écrit Mozzilla sur son blog. Chez Chrome, il consiste à ajouter un indicateur pour fixer la version à 99 et signaler le véritable numéro de version majeure dans la partie dite « mineure » de la chaîne User-Agent. Virtuellement, il s'agirait de la version 99.100, en attendant de trouver une solution pérenne.

 

Du côté de Firefox, la stratégie est différente puisque l'on peut corriger, à la volée, le site qui ne s'affiche pas. En gros, lorsque le serveur ne parvient pas à s'afficher avec la version 100, le moteur de rendu bascule automatiquement sur la version 99.

 

Et Edge dans tout ça ? Comme le navigateur de Microsoft est basé sur Chromium, le même moteur utilisé dans Chrome, il sera aussi concerné par ce bug, et sauf correctif d'ici là, il pourrait donc passer à la version 99.100 pour éviter tout problème.

 

Source : www.futura-sciences.com/

Auteur : Fabrice Auclert

Date : 18/02/2022

Rechercher un article

services

réseaux sociaux